Christine Tercier aux Gourmets de Lettres: Médiumnité et voyance en débat

Mardi dernier, le cercle littéraire Les Gourmets de Lettres a reçu le médium Christine Tercier pour la présentation de son livre «Au paradis des étoiles Dialogue avec mon fils» aux éditions Ixcéa.
L’astrologie karmique et la tarologie. Depuis des temps immémoriaux, ces pratiques ancestrales fascinent. Mais leur apparente complexité rebute, «alors qu’elles peuvent être apprises par tous» confie Christine Tercier. Ce médium toulousain, tarologue et astrologue karmique, était l’invitée ce mardi du cercle littéraire toulousain Les Gourmets de Lettres dans le cadre de ses dîners mensuels pour présenter «Au paradis des étoiles» (éd. Ixcéa). A ses côtés, le premier et peut-être le plus fidèle de ses lecteurs : son fils William, âgé de treize ans.  C’est d’abord pour lui que Christine Tercier a écrit ce livre, sous forme de dialogue : «je fais un métier particulier que j’ai décidé d’expliquer à mon fils. Il était important que je réponde à ses interrogations, que je lui dise pourquoi j’ai fait ce choix de vie professionnelle peu conventionnel. C’est aussi une manière de l’avertir, de le protéger contre la réaction des autres, les railleries…» A ce propos, l’auteur ne cache pas son ambition : «ce métier est très décrié à juste raison parce que n’étant pas réglementé, beaucoup de gens font n’importe quoi et il est temps de donner de lui une autre image».

Et de rejeter en bloc, les «escrocs» de la voyance tout comme ces «accrocs» «qui pour moi relèvent de la psychiatrie.» explique C. Tercier, «Je suis là pour aider la personne à prendre sa propre décision et non pour qu’elle soit dépendante de ce que je lui dis. Ce n’est pas l’idée que je me fais de l’éthique de la voyance et de la médiumnité. On n’est pas là pour prendre le pouvoir sur les gens.»

 

«Nous sommes porteurs de toute notre histoire familiale» 

 

Face à un public acquis ou au contraire sceptique mais curieux et attentif, Christine Tercier s’est ainsi prêtée au jeu des questions/réponses. Sur l’astrologie karmique d’abord, sa «spécialité» : «A partir d’un thème natal, j’ai des visions sur ce que cette personne a fait ou a été dans ses vies antérieures. Cela a une implication directe dans l’incarnation présente qui peut expliquer des blocages ou au contraire des potentialités. L’astrologie karmique permet de répondre aux questions suivantes : «Pourquoi tel événement arrive-t-il dans ma vie ? Comment réagir, dans quelle direction dois-je aller désormais ?», et nous enseigne que tout individu a la possibilité d’agir sur son destin.»

Un débat qui a laissé la part belle à d’autres thèmes présents dans le livre comme l’influence des planètes et l’étude détaillée de chaque signe zodiacal, mais aussi la réincarnation, les NDE (Near Death Experience) ou encore la relation entre médiumnité et médecine : «La psychologue Anne Ancelin Schützenberger a été pionnière en expliquant dans son livre «Aïe mes aïeux» (ed. La méridienne Desclée de Brouwer, ndlr) que nous sommes porteurs de toute notre histoire familiale.» note C. Tercier. «Nous avons en nous les conflits mais aussi les bonheurs de nos ancêtres. Et je trouve bien que certains médecins comme Gérard Athias ou Claude Sabbah dans la lignée du Docteur Ryke Geerd Hamer, s’intéressent à cela dans le cadre du développement de maladies comme le cancer. Ne pas séparer l’âme du corps sera peut-être une des particularités de la médecine de demain. Si l’âme est malade, le corps peut exprimer cette souffrance.»

 

«Médium : voyage au bout de l’amour»

 

Déjà auteur d’un premier ouvrage, «Un cri, une vie» (éd. Ixcéa), dans lequel elle relate la découverte de sa médiumnité alors qu’elle n’a que six ans et sa manière de l’exercer au quotidien, Christine Tercier vient par ailleurs de terminer : «Médium : voyage au bout de l’amour» (éd. Ixcéa). Ce troisième livre rassemble notamment des anecdotes vécues par certains de ses consultants confrontés à l’au-delà, des «voyances troublantes» et des décodages de vies karmiques. Sortie courant juin.

Claire Manaud



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.