Cherchez Hortense, de Pascal Bonitzer

La vie de Damien est un puzzle bien assemblé. Chaque pièce est à sa place. Un appartement parisien, une vie de couple avec enfant, une femme metteur en scène de théâtre, une relation compliquée avec son père et un boulot de professeur de civilisation chinoise. Un puzzle parisien bobo plutôt ordinaire. Après le départ de sa femme et sa rencontre avec Aurore, les pièces se mélangent, et Jean-Pierre Bacri rayonne. Il est à la fois meurtri, froid, altruiste, pince-sans-rire, lâche et amoureux. Un vrai dico Bacri, avec beaucoup de sentiments, peut-être trop. Affectueux avec son fils, détaché avec son père, le rôle, complet et complexe, est à sa mesure. S’il ne s’étonne de rien, ou très peu, il nous étonne parfois, nous fait rire à certains moments et arrive même à nous surprendre, presque malgré lui. La seule scène du réveil/gueule de bois aux côtés d’un jeune serveur japonais et nu (ça ne s’invente pas) vaut le détour. Des situations cocasses dont on aurait probablement aimé se délecter davantage. Pascal Bonitzer signe ici un film finalement pas si léger, puisque teinté d’une réalité très actuelle. La jeune femme, interprétée par Isabelle Carré, d’origine croate, sans papiers est menacée d’expulsion. Tiens, tiens, j’ai déjà vu ça quelque part !

[embedplusvideo height="281" width="450" standard="http://www.youtube.com/v/GA11vJrSFcU?fs=1" vars="ytid=GA11vJrSFcU&width=450&height=281&start=&stop=&rs=w&hd=0&autoplay=0&react=1&chapters=&notes=" id="ep9792" /]

Ariane Riou



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.