Anaïs Barrachina : Du portrait à la reliure

muse en goguette

Plus que quelques jours avant l’ouverture de La Muse en Goguette. Anaïs Barrachina inaugure sa galerie d’art les 12 et 13 mars prochains à Launaguet. Elle proposera notamment des démonstrations de reliure, linogravure et sérigraphie.

« Quand je me lance dans un projet, je finis souvent par faire des portraits ». À 29 ans, Anaïs Barrachina est pourtant une artiste touche-à-tout. Multipliant les supports, elle passe des tableaux à la reliure en un tour de main. Agencée selon ses envies, la Muse en Goguette se divise en deux espaces distincts. Le premier, vaste, est dédié aux expositions. Le second est un atelier où la jeune femme proposera des formations en sérigraphie, linogravure et reliure.
« J’ai toujours dessiné », explique Anaïs. Bac STI Arts appliqués, classe prépa puis école de dessin, son parcours était tout tracé. Jusqu’à intégrer le collectif d’artistes régionaux Indélébile et ouvrir sa galerie dans une ancienne grange bordant la maison familiale : « Je travaille de manière indépendante, pas pour la grande distribution. Je fais ce qui me plait et j’édite mes propres livres reliés ». Ces derniers sont rédigés par Véronique Labadie, conteuse et ancienne professeur de dessin de l’artiste toulousaine. Samedi 12 mars, elle lira ses histoires pour l’inauguration.
Renseignements : 68 chemin Boudou à Launaguet. (Arrêt de bus n°26 Les Sables)

Tél : 06 31 97 51 39
Samedi 12 mars (18h-22h) : vernissage de l’exposition d’Anaïs Barrachina, lecture de contes, concert de Tildon Krautz (Oldtime folk). Dimanche 13 mars (11h-19h) : démonstrations de reliure, linographie, sérigraphie et visite guidée de l’exposition.

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.