7e édition Festival d’humour Féminitude: Une semaine sous le signe de la femme et de l’humour

Le festival d’humour Féminitude s’installe pour une semaine à Toulouse sur la scène du Café-théâtre Les Minimes. C’est dans le cadre des manifestations mondiales consacrées à la Journée de la Femme que ce dernier a vu le jour. Du 6 au 9 mars, tous vos soirs seront rythmés par des spectacles d’humour différents. Rencontre avec Maïva, présidente de l’association Pan’art qui organise le festival.

 

Maïva, cette année c’est la 7e édition du festival d’humour féminitude. Qu’est-ce qui nous attend pour cette nouvelle édition ?

Un programme haut en couleurs ! Nous aurons au rendez-vous des nanas plein de gouaille, de la musique, de la danse, des solos, trios, des découvertes… C’est une semaine de folie qui s’annonce !

 

Comment va se dérouler le festival ?

Durant une semaine des comédiennes vont se succéder sur la scène du Café-théâtre Les Minimes qui nous prête encore une fois sa salle durant la semaine. Il y a aussi une artiste « complète » qui va investir les Minimes à sa manière : c’est Yima Bobine. On la connaît déjà beaucoup car elle chante dans un groupe toulousain « Les Boudu les Cop’s ». Elle vient exposer ses créations : des tentures, des sacs… Elle investira la salle pendant toute la durée du festival !

 

Comment s’est faite la programmation ?

La programmation s’est faite tardivement. Le festival était à peu de choses de ne pas voir le jour par manque de finances… C’est lors du festival d’Avignon que j’ai découvert Antonia ou plutôt redécouverte car je l’avais vue avec son premier spectacle il y a six ans. Je ne pensais pas refaire le festival mais elle m’a donné envie… J’adore cette fille ! Je me suis dit que si elle me disait « oui », je le ferais. Sa réponse était positive ! Alors j’ai continué mon « marché » à Avignon.

 

Y-aura-t-il des Toulousaines au programme ?

Oui ! Dans le spectacle « Miroir » – qui est programmé jeudi – ce sont des Toulousaines qui jouent. C’est une pièce que je n’ai pas vue mais j’ai eu beaucoup de sympathie pour ces trois comédiennes qui ont écrit le spectacle. Mais elles n’ont pas eu l’occasion de le rôder car elles n’arrivent pas à obtenir des dates. C’est un cercle vicieux dans ce métier : je veux voir le spectacle pour le programmer mais on ne donne pas la chance à ces artistes de le jouer… Donc je leur laisse la scène pour la soirée !

 

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur vos invités ?

Mercredi soir, Emma Gattuso nous présente son spectacle corrosif mais avec un visage d’ange, ça passe mieux… A découvrir si vous ne l’avez pas déjà entendu sur France Inter !

Vendredi, c’est au tour d’Olivia Moore qui interprète le rôle d’une mère de famille et nous raconte sa vie de « desperate housewife »… Et enfin, samedi, c’est au tour d’Antonia De Redinger que l’on ne présente plus car ces passages chez Ruquier lui ont valu de la notoriété !

 

Propos recueillis par Elsa Nardari

Gagnez des places pour ce festival ici



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.