Une journée d’information sur la chirurgie ambulatoire

Les cliniques Sarrus Teinturiers et Saint Nicolas ont organisé le 21 mars dernier une journée d’information sur la chirurgie ambulatoire. Le principe de cette discipline médicale est de permettre au patient de rentrer chez lui le soir même de son intervention, dans la mesure où son cas le permet car pour le docteur Gérard Reysseguier, Directeur Général des deux établissements « le patient est mieux chez lui, plus rassuré mais ce n’est pas pour autant qu’il est livré à lui-même, nous poursuivons son accompagnement ». La journée se déroule en deux temps. De 10h à 17h, portes ouvertes au public. Avec les différents partenaires de l’opération, l’ADPAM, service d’aide et d’accompagnement à domicile, StudioSanté, service de soins infirmiers à domicile, des représentants des usagers de « l’Association Pour le Renouveau de la relation Soignant-Soigné en Midi-Pyrénées », une projection permanente résumant le système ambulatoire, et des membres des équipes des cliniques à disposition pour les questions; les patients ont pu découvrir la chirurgie ambulatoire. Pour le docteur Gérard Reysseguier « la chirurgie ambulatoire est méconnue du grand public, c’est la première fois qu’une journée d’information à destination des patients est organisée ». Dans un second temps, à partir de 19h30, une formation médicale a été proposée à des médecins généralistes et spécialistes, car ce sont eux qui prescrivent. « Le développement de la chirurgie ambulatoire nécessite une grande coordination de tous les acteurs de santé autour du patient » explique le docteur Reysseguier. Les cliniques Sarrus Teinturiers et Saint Nicolas sont engagées dans une stratégie de développement de la chirurgie ambulatoire depuis 2007, leur taux est supérieur à celui de 50% fixé par les directives ministérielles ainsi qu’à celui relevé sur la région Midi-Pyrénées de 36%.

Photo

Le « Marathon 2 l’espoir » de Guy Amalfitano

Guy Amalfitano est un homme déterminé, il est même le détenteur du record mondial du « plus long trajet couru sur une jambe, sans un seul jour de repos » dans le Guinness Book des records pour son premier tour de France réalisé en 2011. Pour ce « Marathon 2 l’espoir », Guy Amalfitano va parcourir 5 500 kilomètres à travers la France, sans interruption durant 175 jours sur un parcours en forme de « Grand 8 » qui s’achèvera le 6 septembre à Orthez, ville d’où il est originaire. Le coureur explique sa motivation : « je voulais me rendre utile, apporter ma contribution à la lutte contre le cancer car j’ai eu la chance de m’en sortir». Amputé de sa jambe droite suite à un cancer des os, il s’engage pour la seconde fois dans une action visant à « fédérer et attirer l’attention » puis récolter des fonds pour la lutte contre le cancer. 1 500 km de plus que son premier marathon qui lui avait permis de récolter plus de 30 000€. Le coureur a d’ailleurs partagé cette première expérience dans un ouvrage : le kangourou. Lundi 25 mars, la 10e étape de son périple s’est terminée Place du Capitole après 32 km de course. Il a été reçu par Monique Durrieu, Adjointe à la santé de la ville de Toulouse, Benjamin Gandouet président de l’association de l’Oncopôle et une représentante de la ligue contre le cancer. Sa course, un exploit mondial, donne de l’espoir et de l’optimisme aux personnes atteintes par un cancer.

Pour suivre Guy Amalfitano et faire un don : guy.amalfitano.over-blog.com



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.