Transition Énergétique: Des conclusions frileuses et sans ambition

Après de nombreuses consultations, le Conseil National vient de rendre ses conclusions au débat sur la transition énergétique. Ce document affiche des objectifs intéressants et louables, mais sera-t-il suivi d’effet ? Déjà le Medef refuse son côté contraignant. L’objectif de réduction de moitié de la consommation énergétique d’ici 2050 n’est ainsi plus une recommandation. Le patronat a fini par gagner le bras de fer. Car cet objectif ne peut être atteint qu’en modifiant profondément notre mode de vie. La société dans laquelle nous vivons ne peut, en l’état, devenir sobre énergétiquement par un simple coup de baguette magique. Nous sommes d’une part satisfaits qu’un tel débat ait pu avoir lieu dans un pays profondément marqué par la culture de l’atome. Des organismes et personnalités aux aspirations divergentes ont pu se mettre autour de la table et discuter. Mais nous sommes d’autre part très déçus du résultat définitif de cette consultation. On observe de simples objectifs sans effet contraignant et qui risquent de rester lettre morte. Les questions du nucléaire et de la réduction de la consommation d’énergie sont les points les plus problématiques. Malgré tout, nous apprécions les efforts engagés pour la rénovation énergétique des bâtiments, thème qui semble faire consensus. Des propositions et une loi de programmation doivent maintenant être rédigés. Qu’adviendra-t-il des engagements présidentiels de François HOLLANDE notamment celui de réduire la part du nucléaire dans la production électrique de 75% à 50% d’ici 2025 ? Et concernant le gaz de schiste, le gouvernement va-t-il céder au patronat ?

Yves PIETRASANTA

Président Génération Ecologie



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.