Toyota FT-Bh : Solution abordable aux problèmes

Toyota FT-Bh

Présenté en première mondiale au Salon de l’Automobile de Genève 2012, le concept Toyota FT-Bh est une étude de berline 100 % hybride ultra-légère (moins de 800 kg), conçue pour minimiser les émissions et les coûts de fabrication, en vue d’une commercialisation à tarif serré sur le segment B.

Claire expression du langage stylistique Under Priority et du style Keen Look qui caractérisent la gamme Toyota de nouvelle génération, le FT-Bh s’inscrit dans les mensurations classiques de ce segment : 3,985 m de long, 1,695 m de large et 1,400 m de haut, pour un empattement de 2,575 m. Sa conception repose sur les cinq piliers nécessaires à l’optimisation de la consommation et des émissions : diminution de la masse ; amélioration de l’aérodynamisme et moindre résistance au roulement des pneumatiques ; rendement moteur ; gestion de l’énergie thermique et économies d’électricité. Grâce au gain de poids considérable pour une voiture de cette catégorie, à une réduction drastique de la résistance à la progression dans l’air et sur route, et à une motorisation 100 % hybride frugale mais d’excellent rendement, le concept FT-Bh laisse présager une consommation moyenne de 2,1 l/100 km et un taux de CO2 de 49 g/km seulement. Ce dernier chiffre correspond à moins de la moitié des émissions de l’actuelle Yaris 1,0 litre.

Toyota FT BH

Mais seule la production en grande série d’une voiture abordable et très peu polluante permettra d’atteindre un volume de ventes suffisant pour contribuer réellement, à l’échelon mondial, à la baisse du CO2 produit par l’ensemble des véhicules. Son tarif devant être le plus accessible possible, les techniques et les réflexions poussées à l’œuvre dans ce concept évitent l’emploi de matériaux exotiques et onéreux, ou encore de process complexes, pour se limiter aux pratiques les plus courantes de l’industrie automobile. Qui plus est, l’allègement, le centre de gravité abaissé et le rendement moteur maximal inscrits au cahier des charges profitent non seulement à la consommation et aux émissions, mais favorisent aussi la réactivité et l’agilité de la voiture et donc l’agrément de conduite.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.