Tous les écologistes ne sont pas des « VERTS »

Les médias ont coutume de dire les « Ecologistes » en parlant d’EELV. Cette globalisation ne correspond pas à la réalité.

 

Outre les membres de Génération Ecologie, il existe d’autres groupes écologistes en France qui ne sont pas adhérents d’EELV, en commençant par les amis de Daniel Cohn-Bendit, de Noël Mamère ou de Nicolas Hulot.

 

Quelles sont les différences entre EELV et ces groupes écologistes ? Elles portent autant sur les objectifs que sur la manière de les atteindre.

 

En effet alors qu’EELV cherche à engranger des voix pour obtenir plus de postes, les vrais écologistes veulent un changement de société tout en sachant que seul un Gouvernement fort parviendra à imposer ce changement par delà la crise économique. C’est pourquoi Génération Ecologie et d’autres écologistes soutiennent le Gouvernement au lieu de le dénigrer systémiquement et de participer avec le « Front national » et le « Front de gauche » au travail de « sape » contre le Président de la République et son Gouvernement dans lequel ils sont Ministres.

 

Mais les divergences entre GE et EELV ne sont pas que dans la posture politique elles sont aussi dans les propositions.

 

Alors qu’EELV soutien Léonarda et sa famille, GE demande que les lois votées par les députés soient applicables à tout le monde.

Alors que les Verts réclament des taxes écologiques, GE proposent de détaxer les actions en faveur de l’écologie.

Alors qu’EELV soutient le commerce du CO2, GE trouve cette mesure absurde.

Alors qu’EELV demande un élargissement du « Droit du Sol » le programme de GE limite ce droit aux ressortissants de pays avec lesquels il y a « réciprocité ».

Alors qu’EELV milite en faveur de l’arrêt de toutes les centrales atomiques GE souhaite que l’on s’en prenne en priorité aux pays qui remplacent cette énergie polluante par celle du charbon ce qui est encore pire pour la Planète.

 

Il ya donc des divergences profondes tant sur le plan de l’écologie que dans l’approche politique qui justifient que tous les écologistes ne soient pas rendus responsables des erreurs d’EELV et ne soient pas systématiquement associés à leurs manœuvres politiciennes.

 

 

Michel VILLENEUVE,                                                               France GAMERRE

Vice-président                                                                        Présidente d’honneur



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.