Quand la crise s’invite dans le magma politique municipal

Bien malin qui peut saisir les plaques tectoniques en branle dans cette pré-campagne municipale. Car la crise secoue désormais la politique locale… La conjoncture économique ajoutée à une défiance réelle du citoyen vis-à-vis du personnel politique se ressent désormais à tous les étages, et les extrêmes font désormais peur un peu partout… y compris sur des terres comme les nôtres, plus radicales, et peu habituées à ce genre de situations. Et pourtant on le ressent, les troupes du « Front de Gauche » emmenées localement par Jean-Christophe Sellin et Myriam Martin n’ont jamais été aussi présentes… Et de l’autre côté de l’échiquier, le FN travaille dans l’ombre pour constituer une liste capable de créer la surprise et de provoquer une triangulaire. Une possibilité qui pourrait faire le jeu de la gauche locale qui éviterait ainsi que la droite « cassoulet » de Jean-Luc Moudenc profite pleinement d’une conjoncture nationale favorable. Cohen et Moudenc se retrouvent donc tous les deux dans une situation inconfortable provoquée par les secousses nationales. Les sondages à la hausse de Marine Le Pen et de Jean-Luc Mélenchon les inquiètent… à juste raison. Cela va les pousser à des stratégies sans doute plus fines que prévues. Plus machiavéliques et plus sournoises… Attention à ne pas se brûler les doigts !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.