On ne parle que de lui… et ça me gonfle un peu !

Le Front National est plus que jamais dans l’actualité toulousaine. Depuis le dernier sondage de « La Dépêche du Midi » qui le place à 9% dans la course au Capitole… certains commencent à entrevoir la possibilité d’une triangulaire. Alors ok au vu du contexte national et des derniers résultats électoraux (je parle ici des dernières législatives partielles), le risque est là ! Alors ok il ne faut jamais se voiler la face ! Mais bon, est-ce nécessaire d’en faire une promotion surdimensionnée ? D’un côté nous avons la droite dite décomplexée qui n’hésite plus à aborder les sujets qui permettent de draguer un électorat, de l’autre nous avons une gauche qui est parfois un peu perdue sur le sujet mais qui répond aux provocations venues de l’idéologie Buisson. Les récents échanges entre majorité et opposition municipale laissent d’ailleurs augurer d’une campagne qui sera de toute façon houleuse sur le sujet… Il ne sert pourtant à pas grand-chose de polémiquer en boucle sur un tel sujet, car cela fait toujours le nid de celui qui est visé. L’erreur est à mon sens de répondre à toutes les thématiques que pose le FN sur la table. C’est assurément « tomber dans son jeu », et lesdits grands partis prennent alors le risque que l’électeur lambda continue à préférer l’original à la copie. Le FN fait partie du jeu démocratique, étant un parti politique comme un autre, et à ce titre, chacun se doit de le traiter comme tel… En revanche c’est à l’UMP et au PS de démonter les arguments et les thèses présentés… et pas de faire de la surenchère. Je sais, le passage est étroit… Etre sur le débat d’idées sans en faire trop. Mais c’est sans doute à ce prix que la montée du FN sera maîtrisée, même en temps de crise.



3 COMMENTAIRES SUR On ne parle que de lui… et ça me gonfle un peu !

  1. Nico BQC dit :

    Je ne te suis pas sur le “parti comme un autre”. Il ne fait pas “partie du jeu démocratique”, Le FN était, est et restera un ennemi de la démocratie, un parti fasciste. Et il l’assume pleinement, en “OFF”.

    • Thomas Simonian
      tom.simonian dit :

      Sur le fond bien entendu plus qu’ok avec toi … mais mon propos est de dire que si l’on juge ce parti anti-démocratique voire dangereux, alors on l’interdit (la constitution le permet) … sinon il faut le considérer comme un parti comme un autre et le combattre par les idées … mais cela comporte un risque … qu’il accède un jour au pouvoir …

  2. Nico BQC dit :

    Heureux de voir qu’il est encore possible aujourd’hui d’évoquer “l’interdiction”. Effectivement, la démocratie n’est pas un système neutre destiné à tomber face aux coups de ses ennemis, la démocratie à des moyens de défense, des armes, et une de ces arme c’est l’interdiction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.