Moudenc ou la victoire qui fait «trembler» le Capitole

Pierre Cohen le redoutait. C’est arrivé ! Jean-Luc Moudenc est bel et bien son successeur sur une 3e circonscription «redécoupée» presque sur mesure. Mais il fallait le combat, et le gagner… JLM l’a fait ! Le Maire de Toulouse et ses alliés (PRG) avaient si peur de cette victoire, et de la faiblesse supposée du candidat Simon, que la posture des uns et des autres a été pour le moins ambigue durant cette campagne. Et pour cause, la candidature d’Alain Fillola avait «semé le trouble», voire était considérée comme la plus crédible pour battre Jean-Luc Moudenc par beaucoup (on aura noté le soutien officiel du PRG, le choix de Cécile Ramos – adjointe de P. Cohen- comme suppléante, ou une tournée commentée des bureaux de vote du maire de Balma accompagné par celui de Toulouse)… Sans doute à juste titre à l’analyse des résultats. JLM jouait donc «gros» avec ce scrutin. Aujourd’hui il apparaît avec cette victoire, comme le leader de fait de la droite et du centre sur la «ville rose». D’autant qu’en étant l’un des trois nouveaux députés à avoir «ravi» une circonscription à la gauche, il s’est retrouvé instantanément sous les feux des projecteurs nationaux. Son objectif avoué : La reconquête du Capitole ! Pour réussir ce pari, le tout nouveau député va devoir s’employer à appliquer l’art de la synthèse. A unir, ses proches qui «battent le pavé» et qui trouvent écho auprès des Toulousains (Laurence Arribagé, Christophe Alvès, Brigitte Micouleau, Elisabeth Pouchelon en tête…) avec ceux qui affichent des ambitions certaines (François Chollet et René Bouscatel), ceux qui incarnent la nouvelle génération (Laurence Massat, Xavier Spanghero, Grigori Michel, Alexandre Trillou…), ceux qui représentent les instances du centre (Jean-Luc Lagleize, Jean-Jacques Bolzan, Laurent Cuzacq…) et tous ceux qui pourraient être issus de la société civile*. Le tout en étant dans un dialogue constant avec le sénateur Alain Chatillon et avec la députée européenne Christine de Veyrac. Le risque si ces échanges échouent ? Deux listes aux Municipales… Mais si JLM réussit à remettre tout le monde autour de la table (il va en falloir une grande !!), tout sera possible ! Mais depuis dimanche soir, tout est possible…

*mais non cette liste n’est pas exhaustive !

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.