La rentrée … ça c’est fait !

La situation du pays est telle que les ténors nationaux de la classe politique n’ont pas vraiment pris de vacances cette année. Il en est de même sur les bords de la Garonne. De Sanofi à Thalès, de Bagatelle à Empalot… De plans sociaux injustes à des cités au «bord de la crise de nerfs», l’été toulousain n’aura pas fait taire les difficultés. Les élus de la «ville rose» ont donc passé leurs vraies fausses vacances à réagir à l’actualité et à s’invectiver via les communiqués de presse et les tweets. Car la tension monte ! Du côté du PS, tous les regards sont déjà tournés vers le prochain congrès qui se tiendra… à Toulouse du 26 au 28 octobre prochains. Mais c’est surtout la suite que craignent les socialistes toulousains. En effet le renouvellement des instances départementales du parti pointe également le «bout de son nez.» Quid de la direction actuelle emmenée par Sébastien Denard et Nadia Pellefigue ? Le Capitole de Pierre Cohen va-t-il vouloir prendre le contrôle ? Et si oui comment ? Quel rôle va jouer le trublion Borgel dans cette échéance à venir ? Les questions sont posées. Des débuts de réponses apparaissent… Passons de la rue Lancefoc à la rue Gabriel Péri, au siège local de l’UMP, pour constater que les élections internes pour la présidence nationale du parti commencent à échauffer les esprits. Certains commencent à s’étonner que les têtes toulousaines, à commencer par la première d’entre elles, Jean-Luc Moudenc, ne prennent pour le moment pas de position pour l’un ou l’autre des favoris (Jean-François Copé et François Fillon) de cette campagne. Autre sujet de controverses à droite… Les Municipales ! Depuis qu’il a rejoint les bancs de l’Assemblée nationale, l’ancien maire de Toulouse a clairement annoncé son ambition de reconquête de la ville. Pourtant, afin de relever le défi, il va falloir convaincre ceux qui pensent qu’une deuxième liste pourrait être une bonne formule. René Bouscatel et François Chollet sont-ils prêts à se retrouver à la même table que Jean-Luc Moudenc ? Pour le moment j’en doute. Mais demain ?



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.