Ils perdent la boule

Est-ce la crise qui provoque une telle situation ? Je n’en sais rien, mais je constate que notre classe politique «perd la boule.» A gauche, les députés écologistes n’ont toujours pas digéré le volte-face hollandais concernant le traité budgétaire européen, et ont décidé de ne pas suivre le gouvernement sur ce dossier. Un traité négocié en son temps par Nicolas Sarkozy et violemment contesté durant la campagne présidentielle par le candidat François Hollande. Aujourd’hui président, ce dernier est donc devenu pragmatique, mais peine désormais à convaincre ses propres troupes. Le Premier Ministre Ayrault a même dû s’employer à l’Assemblée pour que les troupes socialistes ne se divisent pas trop… Mais le mal est fait ! La gauche plurielle made in Hollande a peut-être même déjà éclaté. Les Verts ne veulent plus suivre, et leurs représentants au gouvernement, Cécile Duflot et Pascal Canfin, sont aux abonnés absents médiatiquement. Solidaires mais silencieux. Pour combien de temps ? Les couleuvres ne s’avalent pas toujours très bien… Quant au «Front de Gauche», il est clairement dans l’opposition, et prend déjà à son compte les manifestations de rue. Dans le même temps, on peut observer le «ridicule qui ne tue pas» chez les centristes où Borloo et Bayrou continuent à jouer au «poker menteur» avec un électorat dont on ne sait même pas s’il existe encore (sic). Et je ne vous parle pas de la guerre Fillon-Copé à l’UMP dont tout le monde se moque … Voici une confrontation complètement en décalage avec le quotidien actuel des Français. Alors oui je vous le dis, ils perdent la boule !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.