Il va falloir retrouver la boussole !

La crise que nous traversons, sans doute plus forte et moins humide que «Sandy», n’épargne pas la classe politique. Pire, cette dernière paraît complètement perdue… Elle ne sait plus quoi faire, et donne le sentiment de ne plus tenir le manche. Les effets sont non seulement palpables mais surtout médiatiques. Les couacs gouvernementaux se multiplient et le dernier en date, celui qui concerne les 35 heures avec un ministre (Sapin) qui remet en place son chef de gouvernement, illustre assez bien le fait que chacun est à la recherche de la bonne recette. Et à droite, je vous rassure, même constat. On a tellement peu de réponses à apporter (et pour cause ils ne les avaient pas trouvées non plus quelques mois en arrière), que la campagne interne à l’UMP pour la présidence du parti donne lieu à une surenchère communautariste. La burqa, les pains au chocolat ou la riposte à la proposition du PS sur le droit de vote aux étrangers prennent le pas sur les éventuelles solutions à apporter… Aujourd’hui le vrai débat est d’ailleurs dans la rue avec les syndicats qui défendent les salariés menacés de plans sociaux, et les fameux «pigeons» qui souhaitent placer le coût du travail et la fiscalité au cœur de la problématique actuelle. Les politiques sont pour le moment passifs devant la crise… Mais pour combien de temps encore ? Car le risque est que la rue et les réseaux sociaux prennent définitivement le pas sur le pouvoir, qu’il soit législatif ou exécutif. Un remède ? L’union nationale ! François Hollande ferait preuve d’un certain courage s’il décidait, pour une durée déterminée, de faire confiance à l’ensemble de la classe politique. Il enverrait ainsi un signe positif aux citoyens que nous sommes, son image y gagnerait et nous aurions alors collectivement tous les leviers pour nous sortir du marasme. Car si rien ne bouge… Les Français préfèreront toujours l’original à la copie. A une gauche «molle», ils préfèreront le discours frondeur de Mélenchon, et à une droite qui s’assume faussement, ils préfèreront une droite claire mais démagogique. Les extrêmes prospèrent toujours en temps de crise. 1933… 2012 … Attention danger ! Bref, il va falloir retrouver la boussole… Et vite !



UN COMMENTAIRE SUR Il va falloir retrouver la boussole !

  1. Patrick Aubin dit :

    Le seul problème, c’est qu’avec l’union nationale, le cap est tellement divers et varié !!! La seule solution : la mise en place de la concurrence entre plusieurs gouvernements et aux électeurs de contracter avec le gouvernement de son choix pour en finir avec l’esclavagisme du bulletin de vote qui abouti à la dictature de la majorité relative ! N’oublions pas que de nombreux dictateurs utilisent ce principe dit “démocratique” pour se maintenir au pouvoir ou pour y arriver : Hitler lui-même en a abusé !

    Le vrai choix, c’est celui du peuple qui est multiple et divers ! La démocratie, c’est de laisser les citoyens choisir ce qu’ils veulent pour eux-mêmes, ce n’est pas à des hommes politiques qui ne représentent qu’une fraction d’un électorat décider pour l’ensemble du peuple !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.