Et si la droite toulousaine rêvait de «beignet» ?

Je ne sais pas si tout le monde souhaite gagner ces élections législatives. Allez, je vais être franc avec vous, je suis même certain du contraire. Prenons un exemple… Allez, au hasard, la troisième circonscription (Rires) ! Nous le savons, cette circonscription est indiscutablement la seule «jouable» pour la droite «made in cassoulet». Et pour cause, elle a été redécoupée par l’ancien ministre Marleix (bien aidé par des locaux, suivez mon regard) dans ce seul objectif. Aujourd’hui le président départemental de l’UMP, l’ancien maire Jean-Luc Moudenc, est donc sur le terrain pour conquérir ce territoire au «nez et à la barbe» de François Simon et Alain Fillola. Sauf que ces deux-là vont pouvoir compter sur de nouveaux alliés… Car pour la droite toulousaine, l’objectif n’est déjà plus l’échéance législative («Un rêve de beignet, c’est un rêve, pas un beignet» dit Marek Halter, à méditer non ?) mais bel et bien le Capitole. Alors, à l’instar de François Fillon et de Jean-François Copé qui n’auront pas attendu le 18 juin pour commencer à anticiper sur les futures échéances de leur parti, le groupe municipal «Toulouse Métropole d’Europe» (dissident de Jean-Luc Moudenc) de François Chollet et Marie Déqué n’aura pas, lui non plus, attendu le deuxième tour de l’élection législative pour «mettre la pression» sur l’ancien maire de la «ville rose». Dans le rôle du «porte-flingues», Serge Didier : «Jean-Luc Moudenc est secrétaire national de l’UMP, ce sera difficile pour lui de rassembler. Je pense qu’il faut un candidat du renouveau pour mener une liste… («La Dépêche du Midi» 01/06/12). Dans le «JT» du 24/05 dernier Marie Déqué avait déjà servi le «hors d’œuvre» : «A partir du moment où l’on ne croit pas en Jean-Luc Moudenc leader pour gagner, qui a alors la carrure ?» Les dissidents toulousains ont donc maintenant choisi de soutenir la candidate centriste Laurence Massat sur la 3e circonscription… Face à… Jean-Luc Moudenc. Autant vous dire que le résultat du 17 juin sera déterminant pour la suite, et pour la reconquête (possible ou pas ?) du Capitole. Certains auraient-ils intérêt à ce que le candidat de l’UMP échoue dans son combat législatif ? J’ai mon idée. Mais je vous laisse répondre à la question…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.