C’est chaud la troisième circo !

Les élections législatives à venir sont journalistiquement difficiles à suivre. Elles font même parfois sourire. Plus personne ne suit et ne comprend ce qui se passe, et à droite et à gauche, en ce qui concerne les investitures. Entre celles qui sont contestées et celles qui connaissent des dissidences, rien ne va plus. Parfois, même les intéressés ne semblent ne plus savoir qui fait quoi, qui se présente, etc. Il y a même des candidats à la candidature qui sont déjà candidats, et d’autres qui ne le seront jamais… Bon, tout ça est plutôt drôle, dit comme ça, mais ça en dit long sur l’état de notre échiquier politique, et sur la tension qui règne autour de l’élection présidentielle. Un exemple parmi d’autres, la troisième circonscription. Jean-Luc Moudenc est le seul qui y paraît constant. Sur le terrain en permanence, une suppléante connue et élue à la région, une communication efficace. Il faut aussi dire qu’il a été maître d’œuvre auprès d’Alain Marleix pour le découpage très à droite de cette circonscription. Pourtant, les centristes semblent décidés à lui disputer son électorat potentiel. Mais entre Laurence Massat, Jean-Luc Lagleize et même Serge Didier, rien n’est joué ! En face, pas mieux avec l’investi EELV/PS François Simon qui pourrait être contesté par Alain Fillola, qui pense être le seul en capacité à battre l’ancien maire de Toulouse. Dans un récent dîner autour de Jean-Pierre Bel à Saint-Gaudens pour soutenir François Hollande, un intrus s’est «glissé» dans la salle… François Simon (lui qui soutient la candidature d’Eva Joly !). Pire, les organisateurs avaient jugé bon d’installer ce dernier aux-côtés d’… Alain Fillola. Ah ben bravo ! Bonjour l’ambiance ! Je vous rassure, ils n’ont pas fini la soirée ensemble ! Je vous lance les paris… Qui a quitté la table ? Si vous êtes sages… réponse la semaine prochaine !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.