Balle au centre

L’UDI est enfin officiellement lancée depuis dimanche. Une annonce qui s’est faite avec des surprises… Dont la présence de Simone Veil et un message de Valéry Giscard d’Estaing. Mais aussi avec l’arrivée de transfuges de l’UMP, dont la sénatrice Chantal Jouanno et la députée européenne «locale» Christine de Veyrac. Cette dernière avait sans doute bien caché son jeu depuis plusieurs semaines afin de déstabiliser les plans de l’UMP 31. Car aujourd’hui les cartes sont clairement rabattues, et les jeux sont de nouveau clairement ouverts pour les prochaines municipales. D’autant plus que Jean-Louis Borloo a «ciblé» notre ville comme l’une des priorités de la nouvelle UDI. L’UMP version Haute-Garonne ne pourra plus négocier en toute quiétude avec les uns et les autres de manière séparée. Aujourd’hui l’UDI est bel et bien là, avec une coordination en place, et qui va servir de plate-forme pour entamer les échanges avec les possibles partenaires. Un nouvel enjeu apparaît également à la lumière du lancement de ce nouveau parti : Il y aura nécessairement des accords nationaux qui se noueront en vue des municipales et des européennes… Et Paris pourrait bien décider d’une tête de liste UMP… Ou UDI. Incertitude également quant aux choix à venir de certains élus dont on sait qu’ils joueront un rôle important aux prochaines municipales. Deux exemples : Marie Déqué et François Chollet vont-ils rester à l’UMP avec une telle actualité ? Je pense que les choses vont encore bouger.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.