Après la Présidentielle, quels effets pour la politique locale ?

Plusieurs scénarii sont à envisager à la sortie de cette élection présidentielle. Soit François Hollande est élu et nous devrions assister à un grand chelem de la gauche locale (dix circonscriptions sur dix). Petit rappel, lors des dernières législatives en date, et ce malgré la victoire de Nicolas Sarkozy, les électeurs de Haute-Garonne avaient tout de même élu huit députés de gauche sur huit possibles. Soit Nicolas Sarkozy est élu, et alors à mon sens, tout sera permis pour Jean-Luc Moudenc sur la troisième circonscription, avec une possible surprise sur une autre circonscription… Pourquoi pas la neuvième où Elisabeth Pouchelon fait une campagne de terrain saluée à droite… mais en «off» souvent également à gauche. Elle pourrait notamment profiter aussi bien du parachutage de Christophe Borgel, toujours pas «digéré» par bon nombre de militants et d’élus socialistes concernés, que de la division à gauche avec l’entrée en campagne de l’adjoint de Pierre Cohen, Thierry Cotelle. Mais que la droite haut-garonnaise ne se «berce» pas trop d’illusions. Le combat sera âpre et complexe. On ne renverse pas un système et une sociologie en une campagne.

On se retrouve lundi pour se parler des résultats du premier tour de la présidentielle.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.