Subaru Forester : A la ville comme à la campagne


Si Subaru, marque japonaise doit sa réputation à son palmarès sportif, c’est surtout par sa technologie de la transmission intégrale permanente symétrique. Ainsi depuis 1997, cette solution unique se retrouve sur le Forester. Aujourd’hui il arrive plus tendance, dans un style S.U.V, nettement moins break camionnette. La preuve avec son regard aux optiques effilées qui se parent de leds, il reprend le standard des crossover actuels. Cela en y ajoutant la célèbre calandre aux constellations signature maison. Mais la présence d’un bouclier surdimensionné démontre aussi le côté baroudeur du Forester. De profil, le passage des roues amplifie la stabilité de l’ensemble, tout comme la présence des barres de toit chromée, donne un peu de fraîcheur. L’arrière s’entoure de feux débordants dans la lignée des gros franchisseurs. Le hayon suivant la finition se motorise. Avec 4.59 m de long, 1.79 m de large pour 1,69 m de haut à quelques mm près, les dimensions restent sensiblement identiques. L’empattement à 2.64 m quant à lui prend 20 mm. Le coffre augmente son volume de 55 litres passant ainsi à 505 litres. En fonction de la configuration de la banquette, il forme un plancher plat dans lequel un vélo rentre, cela sans ôter les roues. Bon point pour l’ouverture des portes pas loin de former un angle droit. A l’intérieur, la planche de bord très classique comporte une console centrale où se trouvent les diverses commandes de climatisation, de l’autoradio voire du GPS, en fonction de la finition. Le Forester reçoit un ergonomique volant multifonctions. Le bloc tachymètre compte tour se dissimule du soleil sous une casquette.

Les sièges confortables procurent un bon maintien. Et côté moteur, me direz-vous ? Pas de cinglant changement. Toujours le vaillant deux litres diesel Boxer de 147 chevaux qui par sa technologie de pistons inversés à plat évite un maximum de vibrations. De plus, ce moteur Subaru Boxer se passe d’un arbre d’équilibrage comme sur les motorisations en V ou en ligne. Il en résulte un double avantage : un excellent temps de réponse et une consommation en légère baisse.

On regrettera que la boîte automatique Lineartronic ne soit disponible que sur les motorisations essence. Alors évolution ou révolution ? Sans aucun doute possible évolution par un renouveau de son style. Mais aussi par une remise à jour des aides à la conduite que l’on retrouve à la concurrence. Le Subaru Forester de nouvelle génération vous offre de rouler différent avec une motorisation à la technologie boxer exclusive. Subaru Forester à partir de 29 900 €



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.