Un Tournoi des VI Nations décevant

Ce Tournoi des VI Nations a décidément réservé de nombreuses surprises, et pas toujours des plus heureuses ! Si le Pays de Galles a su faire mentir tous les pronostics, le XV de France en a fait de même, seulement il est des mensonges aux lourdes conséquences. Car si les premiers sont parvenus à remporter le tournoi malgré les vives critiques suite à leurs sept défaites consécutives, les seconds ont arboré la compétition avec un statut de favoris après leur bonne prestation lors de la Tournée d’Automne. Oui mais voilà, quand le XV du Poireau a dominé son sujet, battant les Anglais pour finir, le XV de France lui, s’est péniblement imposé face à une équipe d’Ecosse peu résistante (23-16) après avoir concédé un nul face à l’Irlande (13-13) et avoir perdu face à l’Angleterre (23-13), l’Italie (23-18) et ce même Pays de Galles (16-6). Ainsi, pour la première fois depuis 1999, la France termine dernière du tournoi et sort la tête basse. Pourtant, les hommes de Saint-André étaient parvenus à offrir un joli jeu lors de leur dernier match face à l’Ecosse (du moins en seconde mi-temps), comme libérés de toute pression, de tout enjeu, mais le réveil a été trop tardif. Certes l’honneur est sauf, la France ne repart pas avec la cuillère de bois, mais les performances elles, laissent à désirer et mettent en exergue les lacunes des Français. Ces dernières pourront toutefois constituer une base de travail pour le staff entraîneur ainsi que pour les joueurs qui devront se remettre en question, car c’est bien comme ça que l’on avance. De nombreuses approximations, de mauvais choix tactiques, un manque certain de réalisme n’ont pas permis au XV de France de concrétiser ses temps forts. Il semblerait que les Bleus aient du mal à se lancer aux vues des matchs successifs, car les premières mi-temps étaient toujours abordées de manière fébrile quand les secondes laissaient place à un jeu plus libéré, plus sûr sur le plan physique et surtout technique. Ce manque de régularité a largement pénalisé les hommes de Saint-André qui doivent absolument retrouver une constance perdue.

Si ce tournoi n’a pas souri aux Français, ils doivent toutefois s’en servir pour gommer des lacunes importantes mais pas définitives. Le potentiel de cette équipe n’est pas remis en cause car tous les joueurs, individuellement, méritent leur place et sont capables de belles choses, mais il faudra apprendre à jouer ensemble, à développer un collectif serein. Ce qui ne tue pas, rend plus fort… Verdict pour la tournée en Nouvelle-Zélande en juin prochain…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.