Un 100e Tour de France qui commence mal

La « grande boucle » s’est élancée samedi dernier en Corse, sur fonds de scandale puisque Laurent Jalabert vient tout juste d’avouer s’être dopé, en 1998, « à l’insu de son plein gré », et Lance Armstrong de rajouter qu’il est « impossible de gagner le Tour sans dopage. » Mais, malheureusement, cela ne choque plus personne car ces annonces ne sont plus inédites, tous les champions venant faire leur mea culpa les uns après les autres. Simplement, la fête du 100e Tour de France s’en trouve un peu gâchée. D’ailleurs les représentants du peloton et les organisateurs avaient demandé à ce que les noms des coureurs contrôlés positifs à l’EPO en 1998 ne soient pas communiqués pendant le Tour, mais sans succès. Les noms devraient être divulgués le 18 juillet prochain, au beau milieu de la compétition. Un nouveau tremblement de terre est donc à prévoir, espérons qu’il ne fera pas chuter les cyclistes du peloton.

La déclaration d’Armstrong a été dénoncée par bon nombre de sportifs… mais s’il avait raison ! C’est peut-être plus cette perspective qui inquiète que le seul fait de l’annonce. Les coureurs doivent aujourd’hui assurer le spectacle s’ils veulent décrocher des sponsors. La pression et l’argent deviennent des pousse-au-crime, comme dans bon nombre de sports. Seulement, les plus gros scandales ayant été dénoncés dans le cyclisme, la discipline reste en première ligne lorsque le mot « dopage » est prononcé. Depuis l’affaire Festina, je n’ai pas le souvenir d’une année où aucun coureur ne s’est fait prendre la main dans le sac, ou plutôt sur la seringue. Et il y en aura d’autres je le crains…

Une bonne nouvelle tout de même, le Toulousain de l’équipe AG2R La Mondiale, Blel Kadri, s’est illustré hier, sur la deuxième étape de la « grande boucle » en ayant su se faufiler dans l’échappée qui malheureusement n’est pas allée jusqu’au bout. Elu le plus combatif de l’étape, il arbore aujourd’hui le dossard rouge. Mais ce n’est que le début…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.