Trop de règles, tue les règles !

Pas de sport sans règles certes, mais quand ces dernières changent tous les ans et qu’en plus elles ne sont pas les mêmes pour tout le monde, cela peut poser problème ! Et c’est de rugby dont je parle. C’est sûrement le sport qui comporte le plus de règlements car ses phases de jeu sont aussi complètes que diverses. Déjà difficile à comprendre pour les non-initiés, il revêt la particularité de changer ses règles au fil des ans. Pourquoi ? Pour dynamiser le jeu, pour rendre ce sport toujours plus spectaculaire et tout cela, pour les diffusions télévisuelles… Car c’est bien les droits TV qui régissent aujourd’hui les sports populaires, comme le rugby. Les chaînes ont besoin, pour assurer leurs audiences, que le rugby devienne plus aérien, plus rythmé et surtout qu’il offre des phases de jeu toujours plus spectaculaires pour attirer le téléspectateur. Et c’est par les changements de règles que passe cette recherche d’audimat. Les dernières en date ont été mises en place pour le début de cette saison (voir l’article « De nouvelles règles, encore et encore » dans le Journal Toulousain daté du 30 août). Cette interdépendance du sport et des chaînes ayant décroché les droits peut être dérangeante mais, comme je l’ai fait, il faut bien se résigner devant l’emprise toujours plus importante de la télé sur le sport en se convaincant que, de nos jours, le sport ne peut plus se développer sans les budgets publicitaires et médiatiques…

Par contre, à bien y regarder, il me semble que le rugby est le seul sport à changer ses règles du jeu. Je ne trouve pas d’équivalent dans les autres sports. Et non seulement, l’International Rugby Board les modifient mais il ne le fait pas de la même manière pour tout le monde. Là encore, il s’agit d’une curiosité rugbystique ! Les règles ont changé pour l’hémisphère Nord depuis le début de cette saison mais elles ne seront modifiées dans l’hémisphère Sud qu’en 2013. Et là, je ne comprends plus ! Pourquoi ne peuvent-ils pas tous se soumettre aux mêmes contraintes en même temps ? Certes, il existe le décalage horaire, mais une année, quand même !

De même, au sein de la Fédération Française de rugby, les équipes, selon le niveau dans lequel elles évoluent, ne suivent pas les mêmes règles. En Top14, pro D2 et Fédérale 1, les nouveaux règlements sont d’ores et déjà effectifs, mais pour les autres (Fédérale, série…) ils ne seront pas pris en compte, notamment parce qu’en dessous de la Fédérale 1, les mêlées ne sont plus poussées. Pour résumé, les rugbymen ne sont pas soumis aux mêmes contraintes, qu’ils jouent en Fédérale ou en élite, ou qu’ils soient basés en hémisphère Nord ou Sud. Les rencontres internationales s’annoncent sympathiques… Les arbitres, qui doivent revoir leur copie tous les ans, adopteront-ils les règles du Nord ou du Sud ? Les joueurs arriveront-ils à jongler entre les différentes compétitions, à passer d’un règlement le samedi et à un autre la semaine suivante ? Réponse en novembre prochain pour les prochains matchs internationaux.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.