TFC / Ben Yedder ; Une deuxième chance bien employée

Suite à la médiatique sortie en boîte des joueurs de l’Equipe de France Espoir quelques jours avant le match de barrages face à la Norvège, Wissam Ben Yedder a eu l’occasion de se racheter, ce qui n’est pas le cas de tous les Bleuets qui s’étaient faits rattraper par la patrouille de Clairefontaine. Du côté de Toulouse, les dirigeants, en concertation avec Alain Casanova, ont décidé de ne pas punir Ben Yedder et l’on comprend bien pourquoi. Comme l’affirme lui-même le président Sadran : «Il n’est pas question de se tirer une balle dans le pied !» Car si Chris Mavinga et Yann M’Vila, les compères d’excursions nocturnes de Ben Yedder, ont été écartés de l’équipe, le Toulousain a lui, su se rendre indispensable à son groupe. Auteur de huit buts depuis le début de la saison, il trône sur la deuxième marche du classement des buteurs de L1, permettant par la même occasion au TFC d’occuper également la deuxième place du classement général de Ligue 1.

D’un naturel timide et bosseur, aux dires de ses co-équipiers, Ben Yedder se serait laissé entraîner par les autres, «dépassé par quelques us et coutumes», comme le confie son président. Alors, une seconde chance lui a été offerte, ce qui, somme toute, reste compréhensible car sa seule erreur aura été d’être victime de sa jeunesse (22 ans). Qui plus est, le jeune Toulousain a tout fait pour se racheter en inscrivant le premier but face à Brest le week-end dernier, suivi d’une poignée de main lancée à Alain Casanova qui signifiait : «Merci coach de m’avoir fait confiance, vous ne le regretterez pas !»

Ainsi donc, le TFC ne punira pas son jeune joueur vedette, estimant que la presse s’en était chargée en lui infligeant une humiliation publique dont il se serait bien passé. Toutefois, le club n’est pas intervenu pour justifier ses excès jugeant peut-être que la faute commise nécessitait quand même une punition, histoire de lui faire passer l’envie de recommencer. Si sanction il y a, elle pourrait venir de la commission de discipline de la Fédération Française de Football qui se réunira le 8 novembre prochain pour examiner le cas des cinq clubbers.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.