Rattrapés par la patrouille !

C’est le principe des paris : on mise mais on n’est jamais sûr de gagner… et les joueurs et anciens joueurs de Montpellier en ont fait l’amère expérience. Eux, ont perdu et pourraient bien perdre davantage qu’un simple pari. C’était en mai dernier, lors du match opposant le MAHB au club de Cesson-Sévigné, rencontre perdue par Montpellier. C’est alors que la Française des Jeux repère un montant anormalement élevé de pari sur ce même match et tire la sonnette d’alarme… alarme qui a réveillé les autorités… autorités qui ont arrêté dimanche dernier, 17 personnes dont sept joueurs héraultais notamment Nikola Karabatic et son frère, deux anciens évoluant désormais à Paris, le kiné de l’équipe et des membres de l’entourage des joueurs.

Si la tricherie, et donc l’escroquerie, n’est pas prouvée, il semblerait que les joueurs emmenés en garde-à-vue aient bel et bien parié sur leur propre match, chose strictement interdite. C’est l’avocat des frères Karabatic, Me Dupond-Moretti qui le confie : «Ils ont parié, c’est une infraction sportive, pas une infraction pénale […]» Mais, pour des athlètes, récompensés aux derniers JO pour certains, joueurs adulés dans leur club pour d’autres… la faute sportive n’est-elle pas aussi importante que l’infraction pénale ? Si les faits reprochés s’avèrent vérifiés, je pense que, plus qu’une condamnation qui ne regarderait qu’eux, c’est l’image des joueurs et de tout le handball qui pâtirait de ces actes. Ici, ce n’est pas une question de pression, d’enjeu sportif, de nerfs qui lâchent, non, c’est simplement personnel. Ce sont des hommes qui ont voulu gagner de l’argent au détriment des règles en vigueur ! Et les hommes publics qu’ils sont, devaient bien se douter que si l’affaire sortait, comme c’est le cas aujourd’hui, ils ne bénéficieraient d’aucune clémence… notamment du public. Adulés hier, ils sont maintenant hués quand ils rentrent sur un parquet ! Certes, c’est dommage et je ne le souhaite à personne, mais, à quoi s’attendaient-ils ?

Le public leur en veut, les sponsors leur en veulent, mais aussi le monde du handball en général qui traînera cette affaire derrière lui, sans pouvoir justifier le geste. C’est d’ailleurs bien triste pour ce sport qui venait juste de se tailler une part du gâteau médiatique et qui enregistrait toujours plus de licenciés…

Pour finir, je tiens tout de même à mettre un carton rouge aux autorités qui ont profité d’un match ultra médiatisé pour venir arrêter les personnes devant être entendues dans cette affaire. L’humiliation publique n’était sûrement pas nécessaire. Que les leçons en soient tirées !



UN COMMENTAIRE SUR Rattrapés par la patrouille !

  1. Cécile dit :

    Rien à rajouter! Tout est dit dans cet édito!
    Complétement d’accord avec votre carton rouge Séverine Sarrat, je partage votre avis!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.