Rationaliser le mercato de football : mythe ou réalité ?

Le mercato désormais terminé, l’heure des comptes a sonné… Et il faut reconnaître qu’ils font tourner la tête. A lui seul, le PSG a investi 145 millions d’euros pour s’allouer les faveurs de Thiago Silva et Ibrahimovic notamment, soit 96 000 années du salaire d’un Français moyen (1500 euros, selon l’Insee). Et l’on parle d’indécence… Je pense que cela va au-delà, nous sommes dans le domaine de l’incompréhensible, voire de l’intolérable. Comment peut-on expliquer aux citoyens qu’ils doivent se serrer la ceinture en leur secouant sous le nez les salaires de footballeurs toujours plus avides de billets verts et autres avantages ? Sous les multiples réactions d’indignation qu’ont soulevées les derniers mercatos, l’UEFA a décidé d’agir avec la mise en place du concept de fairplay financier. Dès cette année, les clubs participants aux compétitions organisées par l’UEFA devront obligatoirement équilibrer leurs comptes sur une période donnée, autrement dit : finis les déficits astronomiques. Si ces derniers permettent aux clubs d’acheter des joueurs à des prix que je n’ose même pas imaginer, ils les plongeaient aussi dans des abysses financiers qui ne leur permettaient plus de payer ni leurs joueurs, ni leurs employés administratifs.

Avec ce nouveau concept de fairplay financier, les clubs n’en ayant pas les moyens ne pourront plus réaliser un gros mercato, ce qui limitera considérablement les sommes mises en jeu. A l’inverse, les actionnaires et les mécènes devraient ainsi prendre de plus en plus de poids… Mais attendons de voir si cette règle financière porte ses fruits. Parce que, déjà, le PSG montre des signes de résistance. Celui qui a dépensé 260 millions d’euros en trois ans reste le premier concerné par cette mesure. Mais pas de panique… Par des investissements dans des structures sportives ou des entreprises satellites, ils parviendront toujours à retomber sur leurs crampons… Bref, ce fairplay financier sera-t-il vraiment utile ? Rendez-vous l’année prochaine, où je n’en doute pas, le mercato sera toujours aussi fou et onéreux. A chaque solution existe un contournement et certains sont très doués en la matière !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.