Plus rien à craindre, ni à espérer

Que ce soit le TFC ou le Stade Toulousain, les deux équipes phares de la ville rose ont limité la casse ce week-end sans toutefois s’imposer voire même, en décevant. Olivier Sadran, a ouvert les hostilités bien avant le match opposant le TFC à Lyon, comme pour prévenir ses joueurs qu’il attendait autre chose que ce proposé jusqu’à présent. Mais, battus 3-1, les Toulousains n’ont apparemment pas bien saisi les remontrances de leur président qui, lors d’une conférence de presse donnée la semaine dernière, mettait clairement quelques joueurs en cause : « Tabanou a expliqué vouloir aller en équipe de France et voir plus grand, mais pour ça, il faudrait déjà qu’il mette des buts et s’il se concentrait un peu plus, ce serait mieux ! » Il pensait peut-être que la vexation pourrait remotiver ses troupes,  décider certains à montrer un autre visage, un regain de combativité… mais le match face à Lyon n’aura été que la pâle copie des précédents. Et Sadran de remettre les joueurs sur le billard : « Ahamada a passé une semaine à expliquer tout et rien dans la presse, de la déconcentration, et à la fin, un match catastrophique. » Et ce n’est pas tant les résultats qui sont reprochés aux TFCistes mais plutôt leur attitude, pour preuve la photo éloquente de l’AFP. Pendant que certains jouent, d’autres regardent et transpirent la lassitude. Les coups de gueule du président n’auront donc pas suffi et le TFC, sans pour autant sombrer, se cale assurément dans le ventre mou du classement.

Quant au Stade Toulousain, sa défaite à Montpellier 10-8 le prive définitivement de la deuxième place tout en laissant la porte ouverte à un possible barrage à domicile grâce au bonus défensif ramené de l’Hérault. Et si Guy Novès ne s’alarme pas, il confie vouloir se servir de ce match pour améliorer les lacunes des Toulousains. Mais le Stade enchaîne malheureusement ces rencontres références servant à améliorer les points faibles, il est temps désormais d’en faire des points forts. Toutefois le Stade Toulousain reste une grande équipe qui saura, à n’en pas douter, puiser dans ses réserves le moment venu !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.