Le Titanic refait surface… Encore et encore !

L'affiche du film "Titanic" en 3D
L'affiche du film "Titanic" en 3D

C’était en 1912, le 14 avril pour être précise, soit un siècle jour pour jour, que le Titanic sombrait dans les limbes de l’Atlantique Nord. Mais nul n’est besoin de le rappeler tant cette tragédie est présente dans toute les mémoires. Et pour cause, à chaque anniversaire de cette funeste traversée vers l’Amérique, les films cinématographiques ou pas, les romans de fiction ou historique et les reportages n’en finissent plus de ressasser cette nuit noire qui a vu périr 1 500 personnes.

Qui ne connaît pas l’histoire du naufrage du Titanic ? On nous la sert et ressert à tel point que cela commence à refroidir… Entre le film de James Cameron sorti en 1997, les multiples reportages qui reconstituent le naufrage, les croisières anniversaires et les nombreuses célébrations organisées un peu partout (Angleterre, Etats-Unis, France, Irlande…), chacun tente de s’approprier l’histoire du transatlantique. Et voilà que le film qui a révélé Léonardo DiCaprio et Kate Winslet ressort en 3D… C’est reparti pour un tour… C’est fou ce que le malheur des uns peut faire le bonheur des autres ! Le menu du dernier repas a été vendu pour la modique somme de 121 000 euros et un musée du Titanic, dont la construction aura coûté 120 millions d’euros, vient d’ouvrir ses portes à Belfast (Irlande). Les Anglais ont même poussé le vice en permettant de revivre le naufrage… Ils ont eu la bonne idée de diffuser le film aux 11 oscars sur écran géant, en 3D, mais la particularité de cette projection reste douteuse. En effet, les spectateurs, habillés style victorien, sont installés dans des canots de sauvetage, eux-mêmes disposés dans une piscine. Ainsi, les gens peuvent regarder le naufrage comme s’ils étaient eux-mêmes des rescapés, ressentant les remous de l’eau sous leurs pieds ! Fascinant, isn’t it ? De là à penser que l’exploitation financière passe avant tout…

Pitié, laissez les naufragés du Titanic reposer en paix… Il y a bien d’autres histoires à raconter !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.