Fermeture des maternités; La vie n’est pas un jeu !

Après le décès d’un bébé mis au monde sur une autoroute, le problème des déserts médicaux revient sur le devant de la scène, et plus qu’un débat, il s’agit-là de la concrétisation dramatique d’un manque de moyens. Certains estiment même que, dans notre pays dans lequel le système de santé était jusqu’à présent envié de tous, ne pas s’assurer que tous puissent accéder à des soins d’urgence en moins d’une demi-heure est une mise en danger de la vie d’autrui. La santé est un sujet que les pouvoirs publics ne devraient pas avoir le droit de négliger, et dont les politiques ne devraient pas se servir pour mener campagne. C’est de la vie des gens dont on parle. La santé ne devrait pas se penser en termes de chiffres ou de rentabilité.

Pour l’Agence régionale de santé, la fermeture de maternités notamment, est justifiée par une meilleure organisation des soins. Il faudra expliquer cela à cette jeune femme qui a perdu son enfant parce que l’hôpital le plus proche… était encore trop loin. Cette Lotoise, enceinte, a été envoyée par le médecin qui suivait sa grossesse à Figeac, sur l’hôpital de Brive pour y accoucher. Mais ce dernier, distant de plus d’heure de son domicile, ne l’a jamais vu arriver, et pour cause… La jeune femme a dû accoucher, seule, sur l’autoroute A20. Dans le Lot, trois maternités ont fermé leurs portes depuis 2009, ce qui place la plus proche à au moins une heure de route en voiture.

Face à ce drame, François Hollande a demandé une enquête administrative et a affirmé : «Je prends l’engagement : aucun Français ne doit se trouver à plus de 30 minutes de soins d’urgence.» Est-il alors sensé de penser qu’avoir fermé des centres de soins il y a quelques années, mais également de ne pas les rouvrir aujourd’hui peut s’apparenter à une non-assistance à personne en danger ? Chacun se fera son idée, le débat est ouvert…

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.