Début de saison difficile pour les Toulousains

Que l’on parle de ballon rond ou ovale, le résultat est le même : les Stadistes et les Téfécistes ont du mal à entrer pleinement dans leur championnat respectif. Les raisons en sont multiples mais il faut désormais les prendre en compte et régler les problèmes avant qu’il ne soit trop tard !

D’abord dans les rangs Rouge et Noir où la situation devient critique concernant les effectifs en première ligne. Deux des piliers, Kakovin et Guillamon, sont blessés dès l’entame du Top14, le premier a même d’ores et déjà terminé sa saison (rupture des ligaments croisés du genou), quand le second s’est fracturé le 3e métacarpe d’une main, ce qui le tiendra éloigné des terrains durant huit semaines. Le poste de talonneur n’est pas épargné non plus puisque Bregvadze, victime d’une triple fracture de l’apophyse (dos) et Ralapelle retenu en sélection sud-africaine sont indisponibles. Ainsi, un casse-tête s’impose aux entraîneurs qui ont décidé de faire appel à deux jokers médicaux : les Sud-Africains Schalk Ferreira et Martin Van Der Heever. Avec une première ligne bancale et des résultats loin de rassurer, le Stade Toulousain s’apprête à recevoir le Racing Métro (mercredi à 21h), pas tout à fait serein. Et si William Servat a expliqué qu’il ne rechausserait les crampons qu’en cas d’extrême nécessité, la seule possibilité que l’idée soit envisagée trahit une inquiétude palpable. Le plus déstabilisant reste que le problème s’étant déjà posé l’année dernière, on aurait pu penser que les dirigeants mettraient tout en œuvre pour ne pas reproduire les mêmes erreurs, à savoir un recrutement renforcé pour les lignes avants. Mais apparemment, le chat échaudé du Stade ne craint pas l’eau froide… Ces incidents ne participent pas à l’élaboration d’une équipe stable, même si, on le sait bien, les Toulousains ont une capacité d’adaptation remarquable. Elle leur sera indispensable pour se replacer en haut du tableau.

Du côté du Stadium, ce n’est guère plus glorieux ! C’est officiel, les Violets sont derniers du championnat ! Pourtant, la tradition veut que les Toulousains débutent très bien leur saison pour ensuite se caler dans le ventre mou. Mais aujourd’hui, avec seulement deux points, le TFC va devoir d’abord batailler pour remonter et retrouver une certaine sérénité. Et il va falloir réveiller les esprits avant qu’il ne soit trop tard, car les derniers résultats ne sont pas des meilleurs augures. Battus à Bastia 2-1, en jouant à 11 contre 10 pendant une heure, les Toulousains sont fébriles et cela se ressent… un peu trop peut-être.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.