Contrat comptera pas !

Il faut toujours réfléchir avant de parler, prendre du recul avant de critiquer. C’est ce que j’ai décidé de faire en ce qui concerne le dernier Euro, mais j’avoue que même en attendant que les choses se décantent, la conclusion reste la même. Même si les Bleus sont parvenus en quart-de-finale, ce fut d’une bien vilaine manière.

Il est entendu que l’Equipe de France, pardon, certains joueurs de l’Equipe de France (ne pas mettre tout le monde dans le même panier) ont eu un comportement inexcusable pendant l’Euro. Entre insultes, mégalomanie, faux-semblants et individualisme, l’esprit d’équipe et le sentiment de fierté de porter le maillot bleu est loin d’être une priorité pour la majorité des footballeurs français. Car chacun d’entre eux souhaitait plus montrer au sélectionneur et à l’Europe entière, leurs qualités personnelles que leur collectif. Et à ce jeu-là, ils se sont fait piéger !

A leur corps défendant, ils ont rempli leur contrat qui stipulait une prime de 100 000 euros s’ils arrivaient à se qualifier pour le quart-de-finale… et ils l’ont fait. Pourtant Noël Le Graët, le président de la Fédération Française de Football, a annoncé que les primes en question seraient gelées aux vues du comportement des joueurs. Je ne pense pas que cette décision soit adéquate et ce pour deux raisons : La première est celle de l’amalgame, car en faisant cela, il punit toute l’équipe pour quelques joueurs turbulents, ce qui, pour la cohésion, n’est pas forcément bienvenu. Deuxièmement, c’est donner le mauvais exemple que de ne pas honorer sa parole car si la FFF rompt le contrat convenu avant l’Euro, les joueurs, eux, quoi qu’on en dise, l’ont respecté. Etant bel et bien arrivés en quart comme le stipulait leur contrat, ils auraient donc droit à leur prime logiquement. Comment la FFF peut-elle espérer un respect de la part des joueurs si elle n’est pas la première à respecter ses engagements ? Certes ils n’y sont pas parvenus avec la manière, mais ils ont rempli leurs objectifs.

Peut-être faudra-t-il préciser sur le contrat, lors de la prochaine compétition internationale, qu’il conviendra de garder un comportement mesuré en toutes circonstances…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.