Quel avenir pour le recyclage des pots de yaourt et des boîtes de pizza souillées ?

Sur plus d’un million de tonnes d’emballages en plastique mis sur le marché, chaque année en France, seulement 230.000 tonnes sont recyclées… Sur 900.000 tonnes de papiers consommés, seulement la moitié est recyclée… Demain, les nouvelles consignes de tri pourraient permettre d’augmenter ces quantités de déchets triés et créer de nouvelles filières industrielles de valorisation… Un sujet qui touche à notre quotidien et à l’avenir de notre planète sur le plan écologique et économique.

Prospective sur le recyclage
Du pétrole dans nos poubelles ?

A l’échelle européenne, laboratoires et entreprises réfléchissent à de nouvelles stratégies de recyclage de déchets aujourd’hui enfouis ou incinérés.

Le jeudi 16 février prochain, à 19h30, le Cercle PRG Toulouse Métropole présentera en avant-première nationale deux innovations qui pourraient offrir une seconde vie à des déchets plastiques et papiers aujourd’hui non valorisés. A côté de Londres, une petite société britannique Cynar propose avec Sita UK, filiale du groupe Suez Environnement, de recycler du plastique en gazole ; à Toulouse, le Laboratoire de Chimie Agro-Industriel (LCA) propose de recycler du papier en bitume», annonce Alexandre Marciel, l’animateur du cercle toulousain.


Le process qui sera présenté par le directeur industriel de SITA France, Cyril Fraissinet, consiste à séparer des plastiques à forte valeur tel le PET utilisé pour fabriquer des bouteilles, de ceux à moindre valeur, pour les transformer en carburant immédiatement utilisable pour faire rouler des véhicules diesels. Une tonne de plastique doit permettre de produire 750 litres de gazole, des petites quantités de kérosène (qui mélangées en raffinerie produiront de l’essence) et du gaz pour alimenter le process de production.

Au plan environnemental, cette innovation doit permettre de substituer le recyclage à l’enfouissement ou l’incinération. Au plan réglementaire, elle pourrait apporter une réponse inédite au projet d’extension des consignes de tri en faveur des nouveaux plastiques comme les sacs plastiques, les barquettes ou les pots de yaourt … Au plan économique, Sita a signé avec Cynar un contrat d’exclusivité sur les principaux marchés européens dont la France… Une première usine pilote est en construction près de Londres.

Une autre innovation sera présentée à l’occasion de cette réunion publique par le directeur du Laboratoire de Chimie Agro-Industrielle (LCA), le Pr Carlos Garcia-Vacca ; le laboratoire toulousain a en effet mis au point une formule permettant de transformer des papiers de basse qualité en un équivalent de liant hydrocarbure bitumineux, un polymère thermoplastique offrant la possibilité de fabriquer des trottoirs. La Ville de Toulouse a déjà testé ce nouveau produit sur le terrain. Le laboratoire travaille actuellement à l’industrialisation de ce produit …

Alexandre Marciel

Réunion publique, entrée gratuite, qui aura lieu le jeudi 16 février prochain à 19H30 à la salle Duranti, 6 rue du Lieutenant Colonel Pélissier.



UN COMMENTAIRE SUR Quel avenir pour le recyclage des pots de yaourt et des boîtes de pizza souillées ?

  1. Fabien dit :

    Bonjour, si ce sujet vous intéresse, pour en savoir plus sur comment trier tous ses déchets, je vous invite à découvrir le mémento recyclage des joyeux recycleurs : http://www.lesjoyeuxrecycleurs.com/memento-recyclage. Bon recyclage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.