Prévenir la délinquance juvénile

La vie moderne qui se développe essentiellement dans les villes, pose de plus en plus la question de la sécurité aussi bien des personnes que des biens. Il est bien évident que plus une population augmente, plus les risques de rencontres indésirables peuvent se produire et la question se pose de savoir quels sont les moyens qui peuvent être employés pour éviter que ces rencontres ne dégénèrent en affrontements voire en homicides. Il n’est pas à démontrer que l’homme possède en lui des gènes de la violence qui résultent de l’ère primitive durant laquelle la survie était synonyme de force de lutte et de mort. Il n’est donc pas anormal que persiste en nous ce réflexe primitif que des années de civilisation ne sont pas parvenues à faire disparaître. Comment se prémunir de cette menace, sinon en mettant en place de plus en plus de moyens de sécurité. La menace terroriste nous a contraints à une surveillance sophistiquée dans les aéroports pour éviter toutes velléités d’attentats. Désormais, les rues des grandes villes sont truffées de caméras d’enregistrement des allées et venues pour permettre de palier aux vols ou agressions de toutes natures. Les particuliers eux-mêmes se dotent de tels instruments pour prévenir d’éventuelles agressions venues de l’extérieur. Des vigiles surveillent désormais les magasins sensibles pour éviter les intrusions de bandes de plus en plus sauvages et hélas de plus en plus jeunes.
Anticiper

La meilleure façon de faire face à un mal, c’est sans nul doute de le traiter à la racine. Or il s’avère que la violence a tendance à pénétrer dans nos écoles, ce qui est totalement inacceptable. Nos enfants ont en effet le reflexe naturel de reproduire ce que leur proposent, télévision, et autres jeux vidéos, qui ont remplacé la balle au chasseur ou les parties de billes de notre enfance. Désormais la violence s’affiche partout. Des jeux extrêmement dangereux sont apparus dans les cours de récréation dans lesquelles on n’hésite plus à sortir couteaux et armes à feu. Il faut que cela cesse et pour cela il convient d’utiliser des filtres aussi puissants que ceux qui équipent nos aéroports pour éviter que des éléments extérieurs aux établissements entrent et ne menacent les enfants. Pour cela des badges magnétiques devraient permettre de vérifier que seuls les élèves autorisés pourraient pénétrer dans l’établissement et dans le même temps s’assurer de leurs heures d’entrées et de sorties, ce qui renseignerait leurs parents sur leur emploi du temps entre l’école et la maison. Bien sûr, ces équipements devraient être installés en priorité dans les établissements sensibles, ce qui éviterait toute espèce de contagion et de phénomènes de bandes. Assurer la sécurité de nos enfants est essentiel si l’on ne veut pas tomber dans les excès que l’on constate outre Atlantique où de véritables tueries ont été perpétrées sans pour cela qu’un remède ait été proposé. Prévenir la délinquance juvénile, c’est déjà anticiper sur la criminalité dans le monde des adultes.   
 

 Francis Manaud


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.