Marius Pinel « Quand c’est flou… c’est qu’il y a un loup ! » (1)

Une question me taraude : les électeurs toulousains seront-ils disposés à confier les clefs du bus à des pilotes myopes sous antidépresseurs ? Nous sommes exactement à 200 jours des municipales et à travers le France de nombreux candidats sont déjà en situation de projets. C’est loin d’être le cas à Cassoulet ’city où nos leaders conservent le mode « silence » dans leurs communications.  J.L. Moudenc et les siens cherchent l’OPA après la forte dévaluation de la valeur PS sur le plan national. Une stratégie simpliste et confortable,  qui colle parfaitement au tempérament de l’intéressé. Au sein d’un parti qui ne redoute que son camp, il paraît opportun au candidat déclaré depuis le 16 mars 2008 d’attendre les fautes des autres. La recette a été payante aux législatives ; mais les électeurs goûteront-ils avec le même appétit une soupe aigre et réchauffée ? Par nécessité P. Cohen est dans un rôle proche de son adversaire direct car la première étape de sa candidature n’est pas franchie ; il appartient, en effet,  au PS local de lui signer préalablement sa feuille de route. Parions que celle-ci sera assortie de conditions connexes  qui risquent de peser dans sa campagne. Tout est négociable dans ce parti, le meilleur comme le pire.

« La marge de manœuvre du cumulard s’est singulièrement réduite »

Attendons-nous, par exemple, à des tractations préalables sur le Grand Toulouse ; la communauté urbaine est un fruit mûr qui intéresse. Dans l’intervalle, notons simplement que la marge de manœuvre du cumulard s’est singulièrement réduite. Passons rapidement sur deux partis (EELV et l’UDI) ; ils honoreront de leurs désistements, dès le soir du premier tour, les futurs leaders. Sans intérêt. Le malaise des couches sociales les plus frappées par la crise est tel qu’il faut s’attendre à une explosion des voix du Front de Gauche et du FN dans notre cité, bien au-delà du raisonnable. Pour ces deux partis, le seuil de nuisance électoral est très largement dépassé (souvenons-nous des résultats de Villeneuve/Lot). Cette évidence est lourde à admettre chez nos leaders. Ils ont -sans concertation- adapté des postures similaires d’aveuglement et de surdité. Est-ce de la naïveté ? Plus sûrement un manque d’appétit du combat d’idées. Trop habitués à soutenir des poncifs servis par des appareils centraux, nos candidats ont perdu le goût de l’initiative. Un manque d’envie criant et des malaises comportementaux de plus en plus visibles qui poussent dès à présent de vieux coéquipiers à quitter les navires (2). Les  idées éculées sur les transports en commun ou la vidéo surveillance ne suffiront pas à endiguer la montée des extrêmes .Il est grand temps de voir surgir quelques inspirations plus ambitieuses.

(1)    Pour paraphraser M. Aubry

(2)    Des défections sont annoncées ;  Bouscatel à droite et, à gauche, celles de J-P. Havrin,  D. Benyahia, G. Verniol….

 

Marius Pinel est l’instigateur du site satirique sur l’actualité politique toulousaine « Cassoulet’Land » – http://cassouletland.over-blog.com/- L’actualité de « Cassoulet’Land » est dispo également sur Facebook et Twitter

 

Particularité : Marius Pinel est un pseudonyme

 



4 COMMENTAIRES SUR Marius Pinel « Quand c’est flou… c’est qu’il y a un loup ! » (1)

  1. Chaumard dit :

    Quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup, oui! Très juste. Merci pour votre clic sur ma page, que je comprends à la lecture de ces lignes.
    Le.journalusme peut être un grand métier.
    Cordialement,
    Isabelle Chaumars

  2. Marrade dit :

    M. Pinel “instigateur d’un site satirique” nous livre ici une chronique exempte de tout second degré, boutade, moquerie … ou même humour, tout simplement. Quelle est la légitimité de ce monsieur pour nous livrer ses réflexions et “analyses” de sciences politiques ? Un texte, tissu de poncifs et approximations. Affligeant.

  3. Cat dit :

    On peut ne pas apprécier l’analyse de Marius, mais je ne sache pas qu’il y ait à prouver une quelconque “légitimité” à émettre une opinion. Il est justement intéressant de lire autre chose que des “expertises” qui sont également le plus souvent “pontifiantes”, voires “approximatives”…

  4. Mounette . dit :

    Il semble que la liste de monsieur Moudenc n’est pas encore faite…je suppose que les idées nouvelles qu’il a pour Toulouse seront donner prochainement ,l et cela orsque la campagne des municipales sera lancée …..il y a des gens qui sont sur le terrain depuis 2008 donc eux nous diront ce que veulent les Toulousains …soyons patients cela ne serait tarder

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.