L’Héritage

Les Français comme on le sait sont très attachés à l’héritage. Il leur permet de léguer à leurs enfants les biens qu’ils ont acquis durant leur existence, certains après beaucoup d’efforts, certains autres plus facilement, mais dans tous les cas avec la ferme volonté que leur progéniture pourra à son tour faire de même avec ses héritiers. Cette pratique pourrait amener à terme une concentration excessive entre les mêmes mains de certains s’il n’y avait des héritiers moins précautionneux que leurs aïeux pour dilapider les biens ainsi constitués. Les dernières dispositions législatives ont largement exonéré les droits de succession ; ce qui accentuera encore le phénomène précédemment évoqué. Il est à craindre que cela provoque un accroissement des inégalités contrairement à notre devise républicaine mais après tout n’est-il pas juste que les efforts consentis durant toute une existence viennent rejaillir sur les gens que l’on aime ? Ce sont d’ailleurs ces dispositions qui ont permis avec le droit d’aînesse de préserver un patrimoine culturel qui sans cela aurait disparu. C’est ainsi que l’on peut encore voir en France de magnifiques châteaux préservés par des héritiers successifs parfois au prix de grands sacrifices, mais à la grande satisfaction des étrangers qui viennent les visiter et connaître ainsi ce que fut la vie de nos lointains ancêtres. Mais on ne peut pas parler d’héritage sans évoquer une autre de ses facettes, qui est non pas celui des gens que l’on peut éventuellement refuser, mais celui de la nation tout entière que nous ne pouvons que subir.
Déficit abyssal

C’est par exemple le déficit abyssal que nous sommes en train de creuser dans nos dépenses publiques au travers des dispositions qui sont prises pour sauver l’emploi et éviter ainsi l’effondrement de toute notre économie. Si l’on peut comprendre les dispositions actuelles, il est plus difficile de comprendre pourquoi cette maladie chronique perdure depuis des décennies alors que notre pays prospère pouvait la prévenir. Difficile aussi de comprendre pourquoi l’Etat a vendu certains de ses “bijoux” de famille, propriétés de tous, ôtant ainsi de la corbeille d’héritage de nos enfants les efforts faits par leurs anciens pour leur permettre une vie meilleure. Les autoroutes, Electricité de France ou encore Gaz de France en sont les exemples les plus criants. Autre héritage lourd à porter, celui qui est la résultante de notre passé colonial. Celui de l’Afrique qui continue à déverser chez nous sa misère alors qu’elle a souhaité se séparer de nous pour revenir à un système tribal qui lui empêche de développer les immenses richesses physiques et humaines qu’elle possède. Et enfin comment ne pas évoquer cette France d’outre-mer qui souffre aujourd’hui d’un système colonial qui maintient des intérêts scandaleux, et que l’éloignement de la métropole pénalise tous les jours un peu plus. Impossibilité d’une auto suffisance qui permettraient à ces îles du bout du monde de rêver d’indépendance, nous avons à leur égard aide et assistance comme reconnaissance à leur fidélité dans les moments difficiles qui ont secoué notre pays. Alors oui, nous avons à faire notre possible pour que nos enfants ne pâtissent pas trop de nos erreurs et que notre tempérament de jouisseurs ne rende pas leur existence intolérable.  

 Francis Manaud


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.