Les extrémismes

Le drame que vient de vivre la Norvège nous interpelle par sa brutalité et par la difficulté qu’il y a à prévoir de tels actes commis par des individus en marge de la société. Si l’on en croit les motivations de cet homme, il s’agissait d’alerter les Norvégiens sur les risques encourus par une immigration trop importante, incontrôlée. On pourrait croire qu’à l’orée du 21ème siècle, la raison et l’intelligence des hommes seraient venues à bout des grands conflits religieux et idéologiques qui ont secoué la planète durant des siècles. Malheureusement il n’en est rien et il faut bien se résoudre à voir nos enfants et nos petits enfants se déchirer et mourir encore pour ces causes lointaines qui semblent inscrites dans nos esprits et dans nos gènes. Ces rancœurs ancestrales qui opposent civilisations cultures et croyances, ne pourront valablement disparaître que s’il advient qu’un jour une menace plane sur notre planète à un point tel que la seule façon d’y faire face soit l’union sacrée. Mais entre temps, il va falloir gérer du mieux possible ces conflits et ces oppositions qui génèrent d’innocentes victimes quand il ne s’agit pas de conflits généralisés comme nous en avons connus lors du siècle dernier. Puisque la tolérance semble ne pas vouloir prendre le pas sur la mise en avant des différences, il va falloir de toutes nos forces combattre les a priori et faire en sorte d’éviter les grands chocs culturels. Il n’est pas douteux que le monde arabe est porteur de traditions qui ont tendance d’entrer en conflit avec celles du monde occidental.

Maîtriser nos propres convictions

Nos récentes prises de position sur le voile islamique en sont l’une des plus caractéristiques comme bien d’autres. Des positions difficilement conciliables pour lesquelles vouloir les imposer aux autres est totalement illusoire. Le seul remède, si l’on ne veut pas en venir à de graves conflits, est que les uns et les autres, nous enrichissions de nos différences en acceptant d’en abandonner les traits les plus marquants ou tout au moins d’accepter leur atténuation. Malheureusement, le monde actuel de la communication est loin d’aller dans ce sens. Tous les extrémismes se retrouvent par l’intermédiaire d’Internet et des réseaux sociaux. Des surenchères succèdent aux surenchères pour en arriver à ce qui s’est passé en Norvège avec pour résultat le massacre d’innocents dans le but d’en faire un détonateur. En relayant des tels messages, nous nous faisons complices de ceux qui veulent à tout prix que seule leur raison soit bonne. Il nous faut sans aucun doute maîtriser nos propres convictions et ne pas vouloir éradiquer celles des autres que nous ne partageons pas. Notre monde est vaste. Il peut contenir toutes les idées toutes les coutumes et toutes les religions à la seule et unique condition qu’aucune d’elles ne veuille dominer les autres. L’histoire du monde est remplie des soifs de dominations totales. Elles ont toutes échoué, alors restons lucides.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.