La Preuve

La plupart des hommes aime à croire qu’il existe au-delà d’eux-mêmes une puissance qui les aide à penser que la mort n’est pas une fin en soi. Cette croyance offre l’avantage de refréner l’homme dans ce qu’il peut avoir d’instinct animal et d’accéder ainsi à une forme de morale dans laquelle la crainte du châtiment après la mort occupe une place qui est loin d’être négligeable. Mais croire serait plus aisé si cette existence pouvait être confirmée par une preuve quelconque tel que le proclame Saint Thomas : «Je ne crois que ce que je vois». C’est ainsi que prospèrent toutes sortes de gourous qui prétendent incarner dieu sur terre à l’aide que quelques artifices qui n’ont pour but que l’enrichissement de leurs auteurs. D’autres font référence aux miracles dont on est en droit de se demander s’ils ne procèdent pas de la méconnaissance temporaire des hommes en matière de guérisons par exemple. Quoiqu’il en soit nous vivons aujourd’hui le culte de la preuve, ce qui explique peut-être l’éloignement de certain vis-à-vis des religions traditionnelles. Et depuis quelques jours beaucoup demandent de voir la photo de Ben Laden mort, pour être sûrs qu’il ne s’agit pas d’une supercherie de la part du pouvoir américain.
La sagesse a triomphé du sensationnel

Comme si le Président des Etats-Unis qui a pratiquement assisté à la fin du terroriste pouvait mentir sur un sujet aussi important non seulement pour son peuple mais aussi pour les peuples du monde entier qui ont eu à subir à un degré ou à un autre les agissements maléfiques de cet homme. Fallait-il montrer comme un trophée le visage martyrisé d’un homme qui brusquement était redevenu un humain après avoir été pour quelques-uns un symbole de puissance et d’invisibilité ? En choisissant de ne pas le faire, c’est la sagesse qui a triomphé du sensationnel ; ce qui permettra aux éternels sceptiques de croire qu’il est toujours vivant. D’ailleurs et malheureusement ces types d’individus ne meurent jamais tout à fait car il existera toujours des hommes pour essayer de perpétuer leur mémoire voire leurs actes. En ne publiant pas cette photo on évitera à coup sûr d’exacerber toutes sortes de fanatismes qu’elle aurait pu accentuer alors même qu’il est à craindre que de sanglantes représailles puissent s’exercer sur les otages aux mains de toutes les nébuleuses Al Qaida. Cet épisode rappelle étrangement la fin d’Hitler dont longtemps après sa mort nombreux étaient encore ceux qui prétendaient qu’il était vivant. Fort heureusement, il avait eu la bonne idée de demander que son corps soit incinéré. Dans le cas contraire, sa sépulture comme celle de Ben Laden aurait pu être pour certains un lieu de pèlerinage et pour d’autres un lieu de sacrilège et plus généralement un lieu de discorde et de lutte. Désormais le corps de Ben Laden a été confié aux profondeurs de la mer. Ceux qui continueront à le vénérer pourront toujours se recueillir devant cet immense tombeau comme se recueilleront les victimes des tours jumelles transformées à jamais en symbole de cruauté vis-à-vis d’innocentes victimes, preuves à jamais de la folie de certains hommes.

Francis Manaud


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.