François-Charles Berthois « Il s’agit simplement d’accorder à notre voisin les mêmes droits que nous »

Tout d’abord, je tiens à souligner la volonté de l’UDI de laisser la libre expression à ses élus sur ces sujets sociétaux qui font appel aux sensibilités de chacun. Ainsi, mes propos n’engagent en aucun cas mon parti et sont le reflet de mes convictions.

Si je me reconnais dans le parti de Jean-Louis Borloo, c’est en partie pour sa dimension humaniste. Depuis quelques années, pour être en faveur de ce type de motion, il fallait être « de gauche ». Il était impensable, ou inavouable, pour un élu UMP de se positionner « pour », pour la simple et bonne raison qu’on lui demande de faire siennes, des valeurs dites « conservatrices ». Aujourd’hui, nous, au centre-droit, sommes légitimes pour clamer une modernisation de la société. Le mariage pour tous n’est, au fond, qu’un outil démagogique dont le PS ne sait plus quoi faire. Je suis convaincu que la communauté homosexuelle se serait bien passée d’une telle sur-médiatisation.

 

«  Nous, au centre-droit, sommes légitimes pour clamer une modernisation de la société »

 

N’avons-nous pas des problèmes plus prioritaires en France ? Aujourd’hui, le thermomètre indiquait 2°C, je n’aurais pas aimé être à la place du sans-abri, rue des Blanchers, que je vois tous les jours depuis douze ans ! Au fond, il s’agit simplement d’accorder à notre voisin les mêmes droits (et devoirs) que nous. La seule chose qui me choque dans l’Histoire, c’est la place que s’est attribuée l’Eglise : l’Etat et l’Eglise ne sont-ils pas séparés depuis 1905 ?

En conclusion, je rapprocherais cette bataille de celle de Don Quichotte. Perdue d’avance, c’est une question de temps avant que la loi ne soit votée. Et si ce n’est pas sous François Hollande, un autre parti en fera un argument de campagne. Rien qu’une question de temps et plus vite la question sera réglée, plus vite on s’occupera de préoccupations vitales… En attendant, le sans-abri a froid !

 

 

François-Charles Berthois est membre du bureau des Jeunes Centristes 31. Candidat pour en devenir le Président en mars prochain.

 

Particularité : Maître d’œuvre de l’organisation d’une conférence UDI sur l’Europe, qui aura lieu le 30 janvier prochain salle du Sénéchal (18h30), en présence de Christine de Veyrac et Alain di Crescenzo

 

Mail :  fc.berthois@toulouse-bs.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.