Elisabeth Belaubre: Les élus ont le pouvoir de « rendre possible ce qui est nécessaire » !

En tant que 3e adjointe chargée de la Santé Environnementale et de la Restauration Scolaire, j’ai introduit 33 % de denrées biologiques dans les cantines scolaires de Toulouse (cas unique en France à cette échelle). J’ai réalisé la Conversion en Agriculture Biologique de toutes les terres de la Régie Agricole de Toulouse (plus de 270 hectares), et depuis l’an dernier, les enfants toulousains mangent régulièrement des lentilles bio de leur propre ville, et auront cette année du jus de raisin bio des vignes toulousaines. J’ai obtenu le démontage du Pylône de Bonhoure, responsable de champs électromagnétiques importants, ce qui était demandé vainement depuis des années par les riverains… Les élus ont le pouvoir de « rendre possible ce qui est nécessaire » ! Mais le pouvoir abusif du maire peut empêcher des actions importantes, et l’opposition de certains élus partenaires de la majorité peut être tout aussi nuisible. Premier exemple : Les ondes électromagnétiques dues aux antennes de téléphonie mobile. La charte que je commençais à mettre en place avec les opérateurs et les usagers, qui devait limiter les champs magnétiques à 0,6 volts/mètre, a été vidée de sa substance juste au moment d’aboutir ! Le maire a décidé soudain de rompre mes relations avec les opérateurs pour confier le dossier aux services techniques et créer une « commission de concertation ». Or cette commission n’a plus joué que le rôle de chambre d’enregistrement des demandes d’installation de nouvelles antennes. Et le niveau de champs électromagnétiques de la ville ne cesse d’augmenter au mépris du principe de précaution… Le pouvoir a été enlevé à l’élue, et remis aux services techniques ! J’ai malgré tout bataillé tout au long de mon mandat pour obtenir le moins de nuisances électromagnétiques possibles. Mais j’ai dit aussi qu’il faudrait rendre des comptes aux Toulousains lors des prochaines élections.

 

« Ma liberté de parole »

 

C’est pour cela que je me présente en liste autonome, avec ma liberté de parole. Qui en parlerait sinon ? Avec vos voix, j’aurai le poids nécessaire pour agir ! Autre exemple : Je me suis opposée, dès que j’en ai eu connaissance, au projet de repeindre l’incinérateur d’ordures ménagères de Toulouse (coût annoncé : 800 000 euros). On ne rêve pas : huit cent mille euros, pour le rendre « plus esthétique »… Or dès le début de mon mandat, les associations des quartiers de l’incinérateur nous ont alertés sur le « camembert », grand dépôt de stockage des « mâchefers » (les produits de combustion). Ce camembert est à ciel ouvert, les poussières de mâchefer se déposent partout alentour, et les habitants sont inquiets pour leur santé.

J’ai demandé le transfert du budget peinture vers la couverture du « camembert », pour des raisons de santé publique, et parce que les travaux de peinture n’ont aucune nécessité. C’est un élu écologiste EELV qui m’a fait barrage, fort de son statut d’adjoint du secteur concerné ! On a repeint l’incinérateur… et les habitants se plaignent toujours de la poussière de mâchefer. J’appelle à voter pour ma liste parce que c’est avec vos voix que j’aurai le poids suffisant, dans une prochaine majorité plurielle, pour garantir un environnement sain aux Toulousains. Par ailleurs, nous allons présenter au cours de cette campagne des actions concrètes, réalisables, écologiquement responsables, économiquement viables et toutes créatrices d’emplois, que vous trouverez dans notre programme.

 

Elisabeth Belaubre est la tête de liste du Rassemblement Citoyen pour les prochaines municipales.

Particularité : Elle est la 3e adjointe au maire de Toulouse

Twitter : @EBtlse



2 COMMENTAIRES SUR Elisabeth Belaubre: Les élus ont le pouvoir de « rendre possible ce qui est nécessaire » !

  1. ouvreauvent dit :

    Suis d’accord sur tout. Il ne manque que les noms : C’est qui le maire? C’est qui l’élu écolo?
    Et pour la peinture, je connais un artisans qui vous l’aurait faite pour dix fois moins : 80 000, sûr de sûr !
    On se marre bien à la Mairie quand même, hein?

  2. Patrick AUBIN dit :

    Le principe de précaution est surtout de ne pas avoir d’élus qui font n’importe quoi avec l’argent des contribuables ou qui racontent n’importe quoi à propos des ondes électromagnétiques.

    Je vous conseille avant de parler d’aller prendre des cours de formation en science, ce sera plus crédible que de jouer sur les peurs des naïfs pour obtenir des suffrages pour spolier les entreprises et bloquer la création de richesses.

    En supprimant le principe de précaution et en instaurant la responsabilité illimitée et en développant le respect de la propriété, vous obtiendrez de biens meilleurs résultats dans le domaine de l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.