Antoine Laviale « La transformation des esprits est bien plus efficace que les armes »

Depuis le début du quinquennat Hollande, le ministre de l’Education Nationale, Vincent Peillon ne désarme pas : « Morale laïque », « Rythme Scolaire », « Théorie du Genre », et tout dernièrement « Charte de la laïcité » : des initiatives qui ont pour finalité de « changer les mentalités, et transformer la Société », selon le Ministre lui-même (cf. « La Révolution français n’est pas terminée » – 2008). Ennemi assumé de la religion, notamment catholique, Peillon met en place une « pédagogie de la laïcité », il va même jusqu’à opposer religion et République, en affirmant « On ne pourra jamais construire un pays de liberté avec la religion catholique. » Le ministre idéologue fonde sa propre religion Républicaine, crée sa propre morale laïque. L’idée de Peillon serait « d’arracher [les enfants] à tous les déterminismes familial, ethnique, social, intellectuel », l’enfant devient fils et fille de l’Etat, et non plus de ses parents ; essence même du socialisme, l’enfant est un fidèle de cette toute nouvelle « religion républicaine ». Plus loin, encore, Peillon assure dans son ouvrage que « l’école est un instrument de l’action politique, républicaine, et socialiste », il suffit de se pencher sur les programmes pour le constater.

 

« Les socialistes cherchent à transformer la société »

 

Toutes ces mesures, et annonces posent une question de fond, celle de l’idéologie véhiculée par l’éducation dite nationale. C’est en modelant les esprits, que les socialistes cherchent à transformer la Société, et à détruire la Famille. Preuve en est que les disciplines fondamentales, telles la grammaire, l’orthographe, les mathématiques, jugés « passéistes », sont délaissées au profit de la « Théorie du genre », de l’égalitarisme, de cours d’éducation sexuelle, permettant de débrider la sexualité, et de l’encadrer politiquement. Or, près de 20% des entrants en Sixième ne savent ni lire, ni écrire. Selon les rapports Pirls, et PISA, le but est simple : opposer parents, et enfants par la langue, détruire les liens par le langage. C’est par la culture, et l’éducation qu’on prend le pouvoir, c’est par l’éducation, et la culture qu’on le garde ; tous les adeptes de l’idéologie totalitaire l’ont compris, la transformation des esprits est bien plus efficace que les armes. Ces bâtisseurs du pire, dignes de la IIIème République, héritiers de Jules Ferry, fidèles à l’esprit soixante-huitard, doivent connaître une résistance ferme, une opposition acharnée ; d’autant plus, que les trois heures périscolaires hebdomadaires, demandés par le ministre, seront organisées par les municipalités : A bon entendeur !

 

Antoine Laviale, est un élu étudiant, ancien responsable régional de l’UNI (union nationale interuniversitaire)

Particularité : Il a été un soutien de « La Droite Populaire », le courant de l’UMP animé par Thierry Mariani et Lionnel Luca

Twitter : @antoinelaviale



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.