Vous avez dit Fraternité ?

Il est vrai que le moment est bien choisi pour fêter justement la Fraternité. Mais passés les vœux et leur cortège de légèreté, de systématisme, de calculs comme d’oublis, d’amour aussi et heureusement, que reste-t-il justement de cette Fraternité ? Pourtant le premier et seul bien précieux qui nous est offert alors que nous ouvrons à peine les yeux à la vie.

Pour lire
la suite, reportez-vous au Journal Toulousain n° 346.

En vente
en kiosque au prix de 1 euro.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.