Toulouse; Coups de coeur …

Toulouse n’est pas une ville comme une autre…
Et bien entendu, je suis de ceux qui ne peuvent parler d’elle qu’avec passion et force. Car comment ne pas être passionné par cette ville, son histoire, sa force légendaire, sa dimension supérieure, ce besoin inné de toujours vouloir se surpasser pour offrir le meilleur à l’Autre ? Oui, au cours de ma vie, quelque soit l’endroit qui m’a vu me poser ailleurs, je l’ai toujours sublimée, défendue comme un étendard à porter le plus haut possible. Tenté avec mes faibles moyens, d’expliquer voire de faire partager au nouvel arrivant, au futur passager qui ira un jour à sa découverte, cette force intérieure qui l’anime et nous la révèle toujours plus grande, plus forte.
Toulouse, “Ville Rose” dira le poète… Ville bercée de mots d’histoires, de révolte contre le pouvoir venu d’ailleurs, de conquêtes aéronautiques et spatiales, de musiques aux multiples visages et couleurs, comme d’actes signés par les Raymond, Comtes de Toulouse, les Jean Jaurès, Vincent Auriol, Clément Ader, Pierre-Georges Latécoère, André Turcat, Henri Martin, Etienne Billières, Claude Nougaro, René Mauriès, Michel Plasson, Mady Mesplé, Edouard Debat-Ponsan, Antoine Rivalz, Renée Aspe, Rémy Peyranne, Jean-Pierre Rives, Guy Novès, et bien d’autres… Mais qui se souvient aussi de nos grands Prix de Rome, les André Gailhard, Henri Maréchal, Charles Lefèvre, Victor Segoffin, Léon Jaussely, Joseph Roques, etc…? N’est-il pas temps de leur rendre l’hommage qu’ils méritent, de les remettre en nos mémoires ?… Que dire aussi des rendez-vous hauts en couleurs et musiques sacrées qu’ils soient programmés dans le mythique Théâtre du Capitole ou dans ce lieu magique de la Halle aux Grains…  
Sans oublier aussi, les exploits concoctés du côté des Sept Deniers par d’inégalés Rouges et Noirs. Ou même certains soirs, au Stadium, par des violets du TFC qui savaient et savent nous faire rêver dans des ambiances de folie, mais toujours bon enfant…
Mais j’ai surtout et toujours en mémoire ce fond de briques rouges éclairé par une lumière subliminale, unique, qui, vous prend et vous enveloppe dès le lever du matin pour vous entraîner à la conquête du jour nouveau, le cœur léger, l’espoir aux tripes, et l’ambition dans les veines… Une lumière qui, je le pensais alors, devait nous protéger de tout…
Toulouse terre Cathare, terre d’envol, indomptable terre de défis, de passions, de joie de vivre et de féria a-t-on l’habitude de la qualifier. Ce n’est pas un hasard si ici est née l’aéronautique moderne…
Toulouse la latine, n’est pas seulement la quatrième ville de France, c’est une ville de défis qui a besoin de se sublimer en permanence. Malheur aux faibles ! Ici même les «Mémés aiment la castagne» attestera le poète… Oui, pour gagner à Toulouse, pour s’attirer la passion des Toulousains, quelque soit le domaine abordé, il faut avoir inscrit en soi cette flamme supérieure, ce panache, cette force intérieure du leader naturel qui montre la voie…
Mais, que l’on ne s’y méprenne pas, Toulouse n’est pas une, elle est plurielle : vous, moi, elle, lui, eux, d’ici et d’ailleurs, le tout à conjuguer ensemble, pour qu’elle reste et demeure toujours au fond de nous comme un rêve d’avance à partager et à défendre.

André G. Gallego
Directeur de la Publication


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.