Marre des grandes gueules…

Oui, marre de ces grandes gueules dont le fond de commerce c’est de revoir l’histoire à leur manière et surtout de taper sur tout ce qui peut glorifier leur ego. Particulièrement quand ça donne le sentiment d’être à droite… Entendez par là notre Président de la république, quelques Ministres dont Eric Besson, Rachida Dati, le Pape, les catholiques etc… Car c’est oublier de fait que derrière un nom se trouvent un personnage, une famille, des parents, des enfants, une entreprise, une communauté. Autant de personnes qui seront affectées gratuitement, parfois des vies détruites, pour le seul plaisir de faire de l’audimat. Ces pisses vinaigres, ces procureurs de pacotilles refusent d’écouter, il leur faut une frange coupable… Et quand la France bien pensante, entendez “bobo”, les plébiscite, on frise la dérive crapuleuse…
Avec de tels comportements, peu à peu ils sont en train de tisser la trame de la haine, la trame du communautarisme, du repliement sur soi… Même dans les cours de récréation, le phénomène du mimétisme se révèle et trouve son aboutissement sur internet ou autres face book. Les sites où, parmi nos enfants et sans contrôle des adultes, la violence s’exprime, finalise au fil du temps sa légitimité… Sauf que demain la marmite “France” pourrait simplement imploser et alors là, attention danger…

 


Ils n’ont plus le sens de la responsabilité

Pourtant, comme le disait Jules Michelet, «Chaque Homme est une humanité, une histoire universelle». L’historien soulignait même à qui voulait l’entendre que «La France est une personne»… Autant de valeurs de respect, de reconnaissance que l’on se doit d’avoir envers notre pays, ses institutions et ceux qui les représentent. Une prise de conscience supérieure de l’Autre comme de soi-même, de son rôle à jouer dans l’espace de vie et de temps qui est le nôtre. Sans oublier l’obligation de projection pour mieux conjuguer l’avenir ensemble, entraînant à concevoir, à s’engager à perpétuer ses valeurs à travers sa propre lignée.
Ce sont les guignols de l’info qui depuis des décennies nous assènent leurs vérités et leurs manipulations, en prenant particulièrement en otage, tout ce qui peut bouger à droite… Ils tentent depuis l’origine de ridiculiser au possible tout ce qui concerne la vie des Catholiques. Le Pape Jean-Paul II hier et aujourd’hui son successeur Benoît XVI, qui a pour eux le malheur d’être né pendant le IIIème Reich… Ainsi chaque soir, il est traité, avec ceux qui l’entourent, de quasi pédophile patenté. En revanche, on ne joue pas avec les autres religions monothéistes…
C’est un Georges Frêche qui donnera le ton de la dérive calculée en déclarant que les «Harkis sont des sous hommes…». Surprenant de la part d’un homme de gauche dont la réaction épidermique sera commentée par les âmes bien pensantes de ce pays comme la “libre pensée” du grand frère… Par contre quand le même personnage osera dire qu’un Laurent Fabius, «a une tête pas trop catholique», comme par enchantement, les réactions ne seront plus les mêmes. Que dire aussi, de ce Stéphane Guillon dans ses allusions honteuses à l’encontre d’Eric Besson. Tant par les mots que par le ton donné, il suggérera les heures noires de notre pays… Un comique qui pourtant se dégonflera quand le Ministre lui proposera une confrontation.
Un Eric Zemmour, qui n’est pas raciste, mais pourtant se laisse aller à la provocation en déclarant cette sentence sans appel : «Les Français issus de l’immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est un fait». Une attaque gratuite et sans contrôle qui porte le discrédit sur toute une communauté à qui la France doit beaucoup. Par le sacrifice de ses enfants lors des récentes guerres, mais aussi pour avoir, depuis les années 60, largement participé à sa reconstruction, à son essor, encore aujourd’hui. Et puis pourquoi ne pas relever, là comme ailleurs, les réussites exemplaires ? Reconnaître que bon nombre de petits commerces sont tenus par des Français dont les parents sont originaires d’Afrique… Bien sûr que des petites crapules existent et font même le trafic de la drogue… Mais ce n’est pas eux qui ont créé les près de 2 millions de toxicomanes que compte notre pays. Quels intérêts supérieurs font que nos hautes autorités ferment les yeux sur les pays “producteurs” ? Pourquoi ne pas étudier la possibilité de légaliser la consommation de ces stupéfiants ? Ça couperait “l’herbe” sous les pieds à l’ensemble de ces trafics… Qui a intérêt à faire pérenniser cette économie souterraine ?
Au fait rien sur les Français d’origine asiatique ? Il est vrai que leur discrétion légendaire fait barrage à toute rumeur…

 

Ont-ils pris le pouvoir de la libre opinion ?

Quant aux autres qui refont l’histoire de France à bon escient, pour en tirer le meilleur parti et légitimer leurs dérives. Sifflent la Marseillaise et voient en leurs Pères les victimes patentés de notre pays, la France. Pour eux une Nation esclavagiste par nature, qui serait quasi coupable du crime contre l’humanité… Ils oublient de dire que si leurs Pères ont rejoint notre pays c’est tout simplement pour accéder au mieux vivre, à l’égalité des chances qu’ils ne connaissaient pas dans leur pays d’origine… Et pour ceux qui sont épris d’histoire des peuples, quand cela justifie leurs dérives, je leur rappellerai simplement que le racisme n’a pas de couleur, ni de religion. Nous sommes tous racistes, nous avons tous la peur de l’autre en nous, mais heureusement nous sommes aussi majoritairement nombreux à faire le nécessaire pour nous soigner chaque jour que Dieu fait…
Au fait qui nous rappelle que les Blancs n’ont pas eu l’exclusive de l’esclavage, les Noirs comme les Arabes ont durant des siècles vendu et utilisé des millions d’esclaves et parmi eux des Européens Chrétiens. Dans le même registre, on oublie aussi que durant plus d’un millénaire, les premiers esclaves furent des blancs slaves, esclaves des Grecs et des Romains… Que la ville de Bethléem comptait, voilà encore quelques décennies, 140.000 catholiques et peu de musulmans. Combien sont-ils aujourd’hui ?
On le sait tous, de par le monde, des catholiques, des minorités sont les victimes d’exactions de dictateurs pour la plupart musulmans. Mais qui pour en parler ?  Dans le même registre je ne peux pas être toujours d’accord avec la politique d’Israël, même si mon cœur est là-bas…
C’est Albert Camus qui écrivait en 1958, voilà plus d’un demi-siècle, prévoyant déjà une République qui allait mourir… «Il est bon qu’une Nation soit assez forte de tradition et d’honneur pour trouver le courage de dénoncer ses propres erreurs. Mais elle ne doit pas oublier les raisons qu’elle peut avoir encore de s’estimer elle-même. Il est dangereux, en tout cas, de lui demander de s’avouer seule coupable et de la vouer à une pénitence perpétuelle…»
Alors, oui, aujourd’hui, il est temps de réagir et de mettre dans un placard ces oiseaux de mauvais augure, ces leaders d’opinion de pacotilles qui sous une livrée apparemment comique voire sous le prétexte de liberté d’opinion ou de revanche de victimes perpétuelles, ne servent que leurs costumes d’idéologues persiflants. Entendez par là : leur fond de commerce.
Mais comme dira avec justesse le Pape Benoît XVI : «L’Homme tombe parfois au plus bas et vulgaire niveau pour sombrer dans le marécage du péché et de la malhonnêteté»…
Fasse que demain nous soyons nombreux à ne plus tolérer ces dérives, particulièrement quand elles émanent de médias financés par nos impôts.

André Gérôme Gallego
Directeur de la Publication
andreg@aol.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.