Les Juifs sont-ils nés pour être coupables ?

André Gérôme Gallego

Désabusé, à bout d’arguments, c’est ce que disait bien souvent mon grand-père, comme par dérision, quand il décidait de rendre les armes, face aux contestations de ma grand-mère et quelque soit le motif abordé. Alors, devant le drame que vient de vivre la communauté Juive toulousaine et par résonance, tous les Juifs et quelque soit le lieu le plus reculé sur cette Terre, aujourd’hui, plus qu’hier, je mesure un peu plus ce qu’il pouvait penser alors, ce qui nous faisait sourire sur le moment et prenions pour une bonne blague… 

Oui, qu’ont-ils bien pu faire, les Juifs, pour que depuis des millénaires, ils soient considérés comme des cibles idéales, des cibles à abattre ? Qu’ont-ils bien pu commettre, comme pêché, comme crime, pour qu’à chaque occasion, ils soient tenus pour responsables de tous les maux que l’Homme aura su créer sur cette Terre ? Peut-être le fait d’avoir été considérés par Dieu comme le Peuple Elu ? Celui qui aura reçu en héritage les Tables de la Loi ? Celui qui se doit de porter la Vérité et de la transmettre ?… N’est-il pas vrai que lors du don de la Tora sur le Mont Sinaï, Dieu ne s’est pas contenté des Dix Paroles, il a également enseigné toutes les lois sociales exposées dans «Michepatim» ? Ces lois que la raison commande et justifie. Car elles sont, ne l’oublions jamais, nécessaires à l’équilibre du Monde qui ne tient que grâce à l’exercice de la Justice. Oui, les Hommes, ceux qui sont concernés par le devenir de l’Autre, sont tous tenus d’y souscrire parce qu’elles sont simplement logiques et rationnelles.

Oui, ce peuple est peut-être «petit» par le nombre de ses représentants, mais il est grand par les réalisations que de tout temps, il aura su léguer, en partage, à l’humanité.

Il nous a montré la voie de la sagesse, de la réflexion, la voie du rêve à atteindre, coûte que coûte et quelques soient l’opposition, la difficulté, le sacrifice à porter. Avec une foi en demain inébranlable, depuis près de 6000 mille ans, ce peuple, quoiqu’il arrive, quoiqu’il subisse, reste debout et avide d’avancer encore pour livrer à la face du monde la Vérité.

Les raisons du mal existent-elles vraiment ?

C’est dans tous les cas, la question que l’on se doit de se poser obligatoirement si, au-delà des passions, l’on veut vraiment aborder sans complaisance le sujet.

La création de l’Etat d’Israël, comme un affront à ceux qui pensaient et espéraient que son destin se devait d’être celui d’un peuple errant ? Pourtant, qui de plus légitime que le Peuple Juif pour prétendre être le dépositaire universel de cette Terre qu’il n’a jamais quittée ? D’autant que lui seul a su la rendre meilleure qu’elle n’était. Oui, contre vents et marées, l’Etat d’Israël existe officiellement depuis 1905, et l’Alyah d’un certain Ben Gourion, j’ai personnellement les documents qui l’attestent. Aujourd’hui et pas seulement au Moyen-Orient, qui peut prétendre à une meilleure démocratie ? Allez demander aux 25% de musulmans qui peuplent Israël et représentés à la Knesset, s’ils sont prêts à quitter ce pays pour aller vivre en Arabie Saoudite, au Qatar ou ailleurs ? Ce sont pourtant des pays aux richesses considérables, mais dont les élites ont du mal à partager les bénéfices de l’or noir avec leurs ressortissants. Comme à initier la démocratie comme principe de relation avec l’Autre. Allez donc savoir pourquoi.

En Terre de Palestine, les Juifs par leurs sacrifices, leur ingéniosité, leur travail, leur abnégation devant l’effort et leur foi, à soulever des montagnes, ont su faire d’une terre difficile, rebelle, un paradis pour des Femmes, des Hommes, des Enfants qui ne rêvent que de paix, de plaisir et de partage avec tous et quelques soient leurs origines. Pourtant comme leurs opposants, ceux qui ne pensent qu’à les chasser, les envient, les jalousent, ici en France et ailleurs, ils sont normalement constitués. Leur différence, c’est la foi en demain qui leur donne l’audace et le besoin de se surpasser en permanence. Le tout accompagné du don suprême du sacrifice, pour garantir le meilleur à leurs descendances, le meilleur à leur pays, Israël.

Alors que dans le même temps, leurs opposants ont fait depuis toujours de la haine du Juif leur seul fonds de commerce, le but d’une existence trouble et inavouée.

Car le Juif est le miroir intransigeant de ce qu’ils auraient pu être et qu’ils n’ont su réaliser, car la grandeur d’âme ne s’apprend pas, elle se lègue en héritage. Aujourd’hui, ils ne sont capables de voir que ce qui brille, la pointe de l’iceberg d’une réussite et non pas tous les sacrifices, les risques consentis, le don de soi pour y arriver.

Et puis à Toulouse comme ailleurs, cessons de penser qu’à chaque fois les Juifs ne sont victimes que de cas isolés. Car c’est la meilleure façon de minimiser la réalité et d’accepter ce qui pour moi ne sera jamais inéluctable.

Ensemble, nous les humanistes responsables, agissons au lieu de nous lamenter. Il est toujours temps d’inverser la tendance qui, si on n’y prendre garde, pourrait demain nous être révélée comme une Vérité et alors notre civilisation disparaîtra.

André Gallego

Directeur de l’information

Une pensée aussi grave pour les militaires français abattus lâchement… Pour ces trois gamines victimes de l’insouciance de la jeunesse, incapable d’imaginer le danger, fauchées sur l’autoroute. Comme pour l’ensemble des familles concernées par tous ces drames.



UN COMMENTAIRE SUR Les Juifs sont-ils nés pour être coupables ?

  1. Rivière dit :

    Merci André pour ta parole et tes prises de positions car comme toujours ton cœur reste ouvert à ” l’Amour inconditionnel” d’où l’intelligence et la sagesse de tes conseils.
    A bientôt mon Amis.
    Christian Rivière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.