Ils ont donné un sens à notre vie

Ce 13 décembre 2011 se tenait au Mémorial de la Shoah, à Paris, une cérémonie des justes à la mémoire de Geneviève CADART, Sœur Sainte Monique et d’Agnès Breitburd, née Delespaul… Toutes deux ayant permis par leur courage de sauver, durant une période noire de notre histoire de France, et au péril de leur vie des français de confession JUIVE…

Durant la seconde guerre mondiale, même si certains sont tentés de le rayer de nos livres d’histoire, il y eut dans notre pays, au nom abusif de la raison d’Etat, un vacillement progressif des principes, une multitude de directives policières qui ont transformé peu à peu le visage de la justice de notre pays, jusqu’à la rendre méconnaissable. Mais voilà qu’en opposition à ce droit qui a oublié sa référence humaniste, la conscience de quelques Justes viendra tenter par ses actes de réhabiliter toute l’humanité. Tenter de la sauver…
Avec ces questionnements qui, 60 ans plus tard embarrassent toujours les consciences, car elles n’ont toujours pas trouvé de réponses : Comment est-on parvenu, en une génération et au cœur de l’Europe, à la destruction planifiée de tout un peuple dont la seule raison était qu’il était Juif ? Pourquoi des dirigeants de l’une des nations les plus cultivées de l’Histoire et avec la complicité de personnages zélés des territoires occupés ont eu pour destin de vouloir éliminer, ces Hommes, ces Femmes et ces Enfants ? Pourquoi aux millions de victimes militaires et civiles d’une guerre globale sont venues s’ajouter finalement des millions de victimes innocentes, qu’il s’agisse de Juifs mais aussi de Sinti, de Roms, ou bien d’handicapés ou d’homosexuels… Oui d’autres victimes encore, qu’une idéologie avait jugées inférieures, que ses adeptes avaient stigmatisées, après les avoir dépouillées de tous leurs biens, et finalement envoyées à la mort sous prétexte d’effacer toute trace de leurs crimes contre l’Humanité?
Oui, l’Holocauste est une tragédie unique dans l’histoire de l’humanité, par son ampleur, les moyens mis en œuvre, la perversité de l’idéologie qui l’a inspiré. Mais aussi par l’emprise de la terreur imposée par des criminels de guerre et leurs représentants sur des populations qui, dans leur grande majorité, savaient mais ont laissé faire.  Alors les Justes seront cette petite «Lumière d’éternité» qui auront tentés de redonner un sens à notre humanité toute entière. Au péril de leurs vies, par leurs actes de courage, leurs sacrifices, comme dans leur capacité à résister au «Mal absolu» aussi, ils auront évité à l’humanité toute entière de tomber dans le néant…
Oui, grâce à des citoyens français qui se sont levés à un moment crucial de notre Histoire et qui se sont comportés en êtres humains, agissant en fonction d’une conscience droite. Grâce à ceux qui ont choisi, au péril de leur vie, d’écouter leur conscience, de désobéir à l’Etat en offrant la vie à leurs protégés, la survie au monde et une raison d’espérer à l’humanité. Aujourd’hui tout un chacun peut penser avoir sauvé une partie de sa propre conscience. Car, comme nous le rappelle, le Talmud : «celui qui sauve un être humain, sauve l’Univers tout entier».
Oui, les Justes nous disent: «Ce que j’ai fait, c’est aider quelqu’un qui avait besoin de moi. Ce que j’ai fait, c’est tout simplement me comporter en être humain. Ce que j’ai fait, n’importe qui aurait pu le faire, n’importe qui aurait dû le faire». Ce qui est remarquable dans l’action des Justes, c’est que ces gens, au lieu de fermer les yeux comme tant d’autres, décidèrent, au péril de leur vie, de choisir le bien contre le mal, l’action contre la passivité, l’héroïsme contre la lâcheté. Ainsi que le rappela, le 14 juin 2006, le Président du Mémorial de la Shoah de Paris, Eric de Rothschild, à l’occasion de l’inauguration du Mur des Justes : «l’Histoire des Justes est essentielle car elle démontre qu’une autre voie était possible. Elle nous permet aujourd’hui de nous réconcilier avec le genre humain, particulièrement mis à mal à travers la Shoah tout en constituant un formidable message pour le présent».
Le courage et l’action des Justes sont une admirable leçon d’humanité pour nos générations et les générations futures. Qu’ils ne soient jamais oubliés ! Même si force est de constater que de nos jours, ici et là dans le monde, leur exemple semble vain pour d’autres causes, d’autres génocides qui sont perpétrés sans qu’aucune conscience supérieure n’ose s’élever contre.
Pourtant aujourd’hui, avec les moyens de communication qui sont les nôtres, nul ne peut dire : je ne sais pas…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.