Le rédac chef de la semaine: Jean Paul Bouche

Avocat depuis 1981 spécialisé en droit commercial, droit des sociétés et droit économique, Jean-Paul Bouche ouvre son cabinet il y a 30 ans dans l’hyper centre toulousain. En parallèle, l’homme est profondément engagé en politique et revendique son attachement aux convictions du candidat Jean-Pierre Plancade, dont il est l’un des colistiers.

L’après Pierre Izard

Tout d’abord à ma connaissance Pierre Izard n’a pas annoncé qu’il partait ! Je le connais assez bien, j’ai beaucoup de respect pour lui pour l’avoir fréquenté lorsque j’étais président de l’association « Laïcité 2005 ». Il a toujours été à notre écoute et nous a toujours accompagnés dans nos démarches. Aujourd’hui, il faut avant tout qu’il annonce son départ ce qui est loin d’être fait, mais ce qui est sûr c’est que sa place est largement convoitée. A mon avis, sachant à quel point il est prévoyant, il a sa propre idée sur son successeur et on en connaîtra le nom de manière très tardive je pense ! Quand il annoncera son départ, il partagera le nom du candidat qu’il a lui-même choisi, mais je ne pense pas que la succession de Pierre Izard se fera sans Pierre Izard. Sa personnalité et son dévouement sont tels qu’on ne peut pas concevoir -à mon avis- qu’il parte en laissant tout tomber. Enfin, les seconds concernés seront les conseillers généraux. Ce sera une nouvelle formation, on pourrait d’ailleurs parler de la réforme longuement, car je ne l’approuve pas telle qu’elle est. Je ne crois d’ailleurs pas que Pierre Izard soit très favorable à ces modifications…

Fusillades aux Izards

Le quartier des Izards -comme celui du Mirail- est un quartier dans lequel Jean-Pierre Plancade est allé au contact de la population : on était déjà très impliqués dans les préoccupations des habitants quand ces événements sont arrivés. Rien ne m’a surpris, car on sent une dégradation lente des situations de délinquance et de violence dans ces quartiers depuis longtemps. En effet, la rénovation urbaine n’a aucun effet là-dessus. Avant de faire du béton, il faut faire de l’humain. Et si le béton est nécessaire, il y a des solutions nombreuses pour aider ces jeunes, à commencer par leur offrir des                                                   formations rémunérées par exemple. Un grand projet doit se faire en concertation avec l’Etat. Le problème date d’un certain temps lorsqu’on a abandonné ce quartier et d’autres, les deux dernières municipalités sont fautives. Bien sûr, on se préoccupe de ces quartiers au moment des élections… Aujourd’hui il ne faut pas négliger l’aspect sécurité, il me semble essentiel de rétablir la police de proximité, les habitants des quartiers le demandent. En tout cas, je suis un peu en colère contre Pierre Cohen qui se pavanait à Barcelone ce weekend lors de la marche silencieuse aux Izards. La place du maire de Toulouse était pourtant là. Il s’acharne à mettre des lumières pour les fêtes de fin d’année mais il se trompe. Moi ce que je veux, c’est la lumière permanente sur la ville.

TGV Toulouse/Barcelone

On ne peut que se réjouir de ce projet et saluer les efforts des sociétés nationales en Espagne ou en France d’être arrivées à résoudre les problèmes techniques de déviations de rails etc. Cela me semble une très bonne chose, je suis beaucoup plus inquiet concernant la ligne Toulouse/Paris… On parlait de 2017, puis 2020, je m’attends aujourd’hui à tout ! Ce n’est pas concevable qu’une ville comme Toulouse soit si mal dotée en transports ! Toulouse a toujours un retard magistral et l’arrivée du tram est une cacophonie pas possible : la ville n’est pas faite pour ce mode de transport. On n’a pas été bombardés ici, les artères sont trop étroites… Pourtant rendre sa fluidité à Toulouse, c’est possible. Il faut commencer par allonger les quais du métro, ajouter des rames et prévoir une troisième ligne. Jean Pierre Plancade a révélé ce projet à l’une de vos consœurs de ToulEco il y a deux jours et aujourd’hui on apprend que Jean-Luc Moudenc « annonce la troisième ligne de métro. » Mais il va falloir qu’il donne des détails quant au dossier technique, car il ne l’a pas ! C’est facile de piquer les idées aux « copains ». Jean-Pierre Plancade remettra, lui, rapidement, un dossier complet sur le projet…

 



UN COMMENTAIRE SUR Le rédac chef de la semaine: Jean Paul Bouche

  1. ARVOR Christian dit :

    Comme Jean Paul ,je me suis proposé à être co-listier de Jean Pierre,dès que j’ai su son engagement annoncé.Nous avons besoin d’un homme au-dessus des partis à Toulouse.fervent laic,humaniste,protecteur des Libertés,il va nous proposer des projets ambitieux.Le 21 eme siecle de Toulouse est en marche….une autre gauche plus rassembleuse,non sectariste se propose aux suffrages des Toulousains désormais .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.