Le coup culturel de trop !

Pour tout citoyen pas trop au fait de l’économie, il est légitime de se demander si le libre échange est un méfait ou un bienfait. Si c’est un méfait, alors il est logique de généraliser le protectionnisme à l’ensemble de l’économie. Mais si c’est un bienfait, pourquoi faire ainsi une exception économique quant à la culture ? Car le gouvernement nous refait le coup de l’exception culturelle qui n’est autre qu’un puits sans fond pour l’ensemble des Français. Au XIXe siècle pourtant, l’économiste Frédéric Bastiat expliquait déjà que «l’ouvrier n’a pas à payer le salaire de l’artiste», sous-entendu à travers l’impôt. Pourquoi le citoyen français du XXIème siècle devrait-il financer avec ses impôts l’artiste d’aujourd’hui ? Si l’artiste a du talent, ses clients le rendront célèbre. S’il n’a pas de clientèle, c’est que son talent n’est pas à la hauteur et qu’il ferait mieux d’exercer dans un autre domaine.

Le système de subventions arbitraires à la française masque le nombre d’artistes ou œuvres lamentables que le citoyen français finance à ses dépens. Nous savons que les subventions sont des impôts et des taxes, et que c’est bien l’arbitraire politique qui détourne une partie de nos gains pour alimenter une production culturelle incertaine. Plus elle est mauvaise, plus il faut de moyens financiers importants pour prétendre rivaliser avec la culture issue de la liberté, celle qui n’a pas peur de la sanction du marché, car seule la concurrence permet la remise en cause du talent.

Pourquoi la dignité d’un artiste français vaudrait-elle économiquement plus que celle d’un artiste étranger, celle d’un ouvrier, d’un ingénieur, d’une profession libérale ? Au point de justifier prendre à ces derniers pour donner au premier ? Une société moderne doit-elle continuer à être arbitraire au point de refuser avant tout de valoriser les talents par le marché, comme c’est naturel ?

Sans l’arbitraire de la main du politicien, le marché reconnaît toujours le talent, c’est un autre de ses avantages. Pourquoi l’homme politique serait-il plus apte que les citoyens pour décider du juste prix de la rémunération de l’artiste ? Comment l’artiste peut-il déterminer son talent si ses spectacles sont faussés ? Certes, la masse sans talent s’en réjouit, la connivence avec le pouvoir leur assurant des ressources au-delà de leurs espérances et de leur mérite. Protéger des pseudo-artistes parce que proches du pouvoir n’est pas digne de la démocratie. Pourquoi un tel privilège ? On constate que les pouvoirs totalitaires ont développé la propagande en transformant l’art en outil d’endoctrinement.

Cette proximité entre pouvoir politique et artistes de pacotille se fait évidemment au détriment des citoyens puisque tout protectionnisme bafoue les droits de l’homme. Par le dirigisme, l’exception culturelle limite la diversité culturelle : ceux qui n’œuvrent pas dans le cadre du moule étatique sont vite évincés du système d’aides. Résultent uniformité et raréfaction. Le financement hors marché de l’exception culturelle, par les impôts et taxes, augmente les prix. Les citoyens subissent une triple peine : une double peine économique (fiscalité et prix élevés) et la culture de propagande.

L’exception culturelle est un mirage : la culture n’est qu’une marchandise comme une autre. Seul le marché est en mesure de choisir les talents comme il le détermine dans tous les domaines économiques. L’interventionnisme politique inapte doit être dorénavant rangé au musée des horreurs économiques. La culture gagnera en qualité par l’abandon du protectionnisme. Seule la liberté des artistes et des financements comme le mécénat permet un marché offensif où les meilleurs osent la création. Le talent artistique, en France ou ailleurs, mérite mieux que l’aumône politique et la protection minable de lobbies. Ceux-ci ne voient dans la culture que l’accès à la spoliation fiscale obtenue par des lois clientélistes à travers un capitalisme de connivence.

 

Patrick Aubin



UN COMMENTAIRE SUR Le coup culturel de trop !

  1. soludoki dit :

    Tout est dit !
    100% VRAI !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.