Peugeot 508 RXH : Le futur devient réalité

Peugeot aime l’écologie et la technologie. Car dès 1999 le Lion inventa le filtre à particule avant de le commercialiser en série l’année suivante sur la 607. L’an passé les émissions moyennes de sa gamme pour l’Hexagone s’établissaient à moins de 128 grammes de CO2 par km. Soit en dessous de la future norme européenne qui entrera en vigueur dès 2015. Pour cette année, Peugeot proposera au total 3 nouveaux modèles Hybrid 4 dont cette 508 RXH. Cette RXH est une voiture à part entière dans la gamme 508. De plus, elle en devient le haut de gamme par son originale et exclusive proposition. Extérieurement son look confirme son rang dans l’univers All Road. Elle possède une garde au sol rehaussée, des voies élargies, des extensions d’ailes et une protection tout chemin. Elle reste cependant raffinée et non ostentatoire. Ainsi de nuit comme de jour vous reconnaîtrez sa signature visuelle unique. Il s’agit de trois bandes de LED verticales situées sous les optiques principales, telles les griffes d’un félin. Plus haute de 50 mm sa garde au sol confirme l’esprit tout chemin voire un brin tout terrain mais bien loin du franchissement. Ainsi vous roulerez à 184 mm au dessus du bitume. Ses voies augmentent de 40 mm. La 508 RXH mesure 1.86 m de large pour 1.52 m de haut et 4.82 de long, ce qui fait une sacrée longueur à déplacer surtout en ville. Quant à l’empattement il dépasse les 2.81 m de quelques millimètres. Le coffre varie de 423 litres à 1439 litres cela en rabattant d’un seul geste la banquette fractionnable 2/3-1/3. A cause des batteries embarquées, le poids à vide atteint 1770 kg. L’intérieur reprend la planche de bord de la berline mise à part la présence du commutateur rotatif destiné à la commande du système Hybrid4 et du petit levier de la boîte robotisée. Cela bien entendu avec la présence des équipements de série et d’insert dû à son rang. La finition de l’ensemble est correcte mise à part l’ergonomie par exemple du réglage de l’affichage tête haute dissimulé sous une trappe à gauche de la colonne de direction. Et surtout peu de rangement vraiment pratique. Dommage… Le domaine où la 508 RXH s’avère unique mis à part son cousin Citroën est celui de la motorisation. N’oublions pas que Peugeot et la marque aux chevrons utilisent l’hybridation appliquée aux moteurs diesel. De ce fait en additionnant la puissance d’un 4 cylindres diesel de 163 chevaux aux 37 chevaux du moteur électrique, on obtient 200 chevaux. Avec en plus un avantage au niveau du couple que celui les 200 Nm du moteur électrique arrivent immédiatement et se cumulent au 300 Nm du diesel. Autre avantage non négligeable : le mode 100% électrique valable sur 3 à 4 km avec possibilité de cumul sur de longs parcours. La boîte de vitesses accouplée avec le moteur thermique est une boîte de vitesses séquentielle pilotée à six rapports. Elle autorise la possibilité de choisir à tout moment le mode de passage des vitesses automatiques ou séquentiel grâce aux palettes situées derrière le volant. A chaque changement de vitesse, les ruptures de couple sont compensées par l’apport du moteur électrique. Ceci permet des passages de rapports en douceur. Identique à la berline 2.0 HDi de 163 chevaux pour l’avant, le train arrière est aussi issu de la gamme 508. Le système Hybrid4 de la 508 RXH offre quatre modes d’utilisation. En position Auto la gestion se fait toute seule avec une priorité au niveau de la consommation et cela jusqu’à 70 km/h. ZEV en anglais dans le texte pour Zero Emission Vehicule soit 100% électrique. En position 4WD améliore la motricité en donnant pour consigne aux deux motorisations de fonctionner au maximum ensemble. Enfin le mode Sport permet d’accéder aux 200 chevaux et aux quatre roues motrices. Ainsi le 0 à 100 km/h s’effectue en 8.8 secondes. Belle, très bien équipée la Peugeot 508 RXH se devait d’apporter un plus face à la concurrence surtout germanique. C’est donc l’exclusive association diesel électricité de la technologie Hybrid4, que l’on retiendra.

 Peugeot 508 RXH à partir de 45 600 €

Jean-Paul Réoule



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.