PEUGEOT 3008; Un fameux numéro de crossover

Crossover, drôle de nom pour une catégorie de véhicule qui rassemble les avantages d’une berline, associés aux atouts du break, du monospace et enfin du tout chemin. En faisant simple, un mixage de tout ce qui se fait, dans l’unique but de satisfaire le plus grand nombre. Et dans ce domaine le lion excelle avec 3008, voici le crossover by Peugeot, pardon en français, par Peugeot.

 
Ce métissage de style, monté sur la plateforme de la 308, lui offre avec 4 mètres 36, une situation entre la berline et la version SW de cette dernière. Il y a tout de même une différence majeure, une hauteur supérieure de 14 cm. Esthétiquement l’ADN Peugeot, se retrouve dans sa face avant. Le regard effilé et l’immense bouche servant d’entrée d’air, lui apporte dynamisme et force de caractère. L’arrière quant à lui, reçoit le sublime feu en forme de flèche rentrante. Au point de concentrer le regard vers le lion qui trône en maître sur le hayon. Celui-ci, à première vue semble réalisé d’un seul bloc. En réalité, il se compose de trois parties : en premier la vitre qui s’ouvre indépendamment, portes ouvertes ou fermées. Puis le classique hayon servant de support à celle-ci.

 


Enfin, la partie basse dénommée “hobby”, s’ouvre vers l’extérieur tout en gardant le niveau du plancher plat. Il peut même servir d’assise pour une personne, comme sur le S.U.V 4007. De profil 3008, met en évidence une ligne aux vitrages latéraux plongeant rappelant avec force et panache le côté baroudeur des tout chemins. Le ramage vaut-il le plumage ? Oui sans aucun doute, l’intérieur, dévoile une vision futuriste très aéronautique, de son design. Le ressenti et la perception des matériaux correspondent à un niveau jusqu’ici inconnu. Y compris dans la résistance à l’ouverture des portes qui démontre une qualité et une solidité pour le futur du véhicule. Le tableau de bord, une véritable œuvre d’art moderne.

 

Alors plutôt qu’un long discours, laissons faire le regard. Après ce moment de plaisir, Peugeot continue à nous enchanter par l’innovante technologie embarquée jusqu’ici réservée au haut de gamme. En particulier, l’affichage tête haute comme sur les avions de chasse actuels. Un gadget au départ me direz-vous ? Certainement, sauf qu’au bout de quelques minutes d’utilisation, on ne peut plus s’en passer. Car conduire, sans descendre le regard, afin de surveiller la vitesse, devient un plaisir et une sécurité des plus pratiques et efficaces. Votre regard reste sur la route, pendant que l’affichage se fait par projection sur une lame transparence adaptative. De plus Peugeot a eu la bonne idée d’ajouter à l’information de vitesse, le Distance Alert. Ce système aide le conducteur à gérer les distances de sécurité. D’autant que 60 % des conducteurs ne respectent pas au minimum les 2 secondes d’intervalles essentielles à la réactivité du conducteur et au freinage en vue de stopper le véhicule. A titre d’exemple à 130 km/h, deux secondes suffisent à parcourir 72 mètres. Sachez seulement que le conducteur reste toujours le seul et unique maître à bord. Le système ne prenant jamais la décision à votre place. Il vous indique seulement l’information.

 


Cette Peugeot 3008 ajoute aussi à ces exclusivités dans la catégorie, le frein de stationnement électrique automatique ou l’aide au démarrage en pente. Comme toujours les liaisons au sol restent une référence, aujourd’hui encore Peugeot repousse les limites avec son Dynamic Rolling Control, un système hydraulique passif qui limite le roulis à un niveau jamais atteint à ce jour. Au point que l’on se croirait plus au volant d’un châssis sport qu’à celui d’un crossover traditionnel. La gamme 3008 dispose dès à présent de 2 motorisations essence de 120 et 150 ch respectivement taxé de 200 et 750 euros contre deux diesel à bonus neutre de 110 ch et 150 ch en attendant une version 165 ch prévue en fin d’année. Agréable, bourré d’astuces, facilement modulable avec une capacité de chargement variant de 512 à 1 604 litres, le 3008, va faire très mal, surtout avec la technologie embarquée du futur, totalement inexistante chez la concurrence. Peugeot 3008, déjà un fameux numéro en attendant la version monospace prévue à l’automne.

 

Gamme Peugeot 3008
à partir de 21 350 euros



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.