Peugeot 208 GTI : Le grand retour…

Voici le retour tant attendu de la GTI, plus de deux décennies après la fin de sa production. Le sacré numéro 205 suivi des trois lettres rouge GTI a vu le jour en janvier 1984 avec 105 chevaux qui paraissent un brin ridicule aujourd’hui. Et pourtant plusieurs générations en ont rêvé et en rêvent encore. Il fallut attendre 1986 pour voir la version 1.9 de 130 chevaux. Celle qu’Il fallait piloter et non conduire car sur motorisée et donc un peu libre dans son comportement. Presque trente ans plus tard, elle nous revient en changeant tout. Son 205, s’efface pour laisser place à 208 ce qui donne la 208 GTI. Alors comme à l’époque, elle se pare d’élargisseurs d’ailes et du célèbre rouge que l’on retrouve sur les piqûres des sièges, mais aussi dans le cerclage des compteurs. Signe du temps qui passe, il devient même lumineux dès les veilleuses en marche. Plus discrètes les ceintures laissent le rouge intégral pour une discrète couture qui court sur le milieu. Elle garde et tant mieux le volant à trois branches si courant aujourd’hui. Plus petit, aujourd’hui le volant aplati à sa base comme hier est en cuir pleine fleur noir, perforé et surpiqué rouge. En son point central haut, il s’entoure d’une bande rouge comme pour rappeler les victoires du passé en rallye.

Les pieds trouvent naturellement le pédalier et le repose-pied en aluminium, les talons en appui sur les sur-tapis dont le pourtour noir retrouve une surpiqué rouge faute de moquette de ce ton. Un brin salissant peut-être ou un peu trop voyant. Cette 208 GTI donne à son conducteur un plaisir de conduite grâce au châssis joueur et pourvoyeur de sensations. Tout apporte sportivité à commencer par les ressorts ou le tarage des amortisseurs. Idem pour la barre anti-dévers ou pour le berceau avant et ses traverses arrière rigidifiées. Ainsi les liaisons au sol spécifiques apportent une nouvelle référence dans la tenue de route et les trajectoires fines. Et côté moteur le 1.6 THP de 200ch prend place sous le capot avant. Celui-ci s’exprime à travers une ligne d’échappement retravaillée.

Dès la mise en contact, à tous les régimes, il émet une musique un peu trop aseptisée à mon goût. Mais les temps changent. Le quatre cylindres se lie avec une boîte mécanique à 6 rapports raccourcis, le moteur tire la quintessence de ce châssis. Avec son couple maximal de 275 Nm et ses 200ch, la 208 GTI présente des reprises et des accélérations bien agréables. Pour preuve, le 0 à 100 se passe en moins de 7 secondes, le 0 à 1000 m en 27 secondes. Les reprises sont du même niveau, 208 GTi passant de 80 à 120 km/h en moins de 7 secondes sur le 5ème rapport. Chaussées en 205/45, ses jantes Carbone en 17’’ abritent les disques ventilés de 302 mm à l’avant et 249 mm à l’arrière, refroidis par des prises d’air dynamiques. Le freinage s’avère particulièrement endurant. La Peugeot 208 GTI perpétue la tradition des GTI du temps passé. Aujourd’hui son tempérament démontre qu’efficacité, performance mais aussi confort peuvent s’unir pour le plus grand plaisir de son conducteur. Le tout en toute discrétion, c’est un peu dommage.

Peugeot 208 GTI à partir de 24 500 €

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.