Pelras et Dayraut ambassadeurs de Toulouse aux States

PIKES PEAK est la course de côte la plus difficile et la plus dangereuse au monde. En quelques chiffres : 156 virages, 22 kilomètres, 2000 mètres de dénivelé positif. L’an passé, lors de la 90e édition, de cette montée infernale, le vainqueur Rhys Millen devança le Français Romain Dumas de seulement 17 millièmes de secondes avec 9 minutes 46 secondes et 164 millièmes. Cette année, le retour officiel de Peugeot avec le nonuple champion du monde Sébastien Loeb sur la 208 T16 en fait l’un des favoris. Face à lui, Jean Philippe Dayraut avec des moyens beaucoup plus limités sur la Mini No Limite. L’avantage du Toulousain, les deux participations ces dernières éditions. Et un temps canon à deux kilomètres de la ligne d’arrivée avant l’abandon et une sortie de route suite à la dégradation de ses freins. Côté force en présence, la Mini No Limite dispose d’un moteur 3,6L bi-turbo de 900ch pour 950kg. Equipée d’une transmission intégrale, elle abat le 0 à 200km/h en 3 secondes 8. Autant dire que ces chiffres illustrent bien le nom de la catégorie dans laquelle elle est engagée « Unlimited ». Son mentor Roland Pelras, PDG de la concession Mini toulousaine, indiquait lors de sa présentation combien il était fier de s’engager sur un tel projet avec Jean-Philippe Dayraut. Il faut dire que le pilote toulousain s’est illustré à plusieurs reprises sous les couleurs de Pelras dans diverses disciplines, notamment en remportant l’hiver dernier son 4ème Trophée Andros, déjà sur Mini Pelras. Pour des raisons de budget les essais de cette monstrueuse Mini se sont effectués sur le circuit de Pau Arnos. Alors qui de David ou de Goliath réussira le challenge 2013 de Pikes Peak ? Réponse le 30 juin au soir…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.